Si vous prêtez bien l’oreille, voilà le genre de propos que vous entendrez sortir de la bouche des gens de façon récurrente:

  • Je ne suis pas capable.
  • Ce n’est pas fait pour moi.
  • Je n’y arriverai pas.
  • C’est trop compliqué!
  • Je suis trop gros.
  • J’ai peur de ne pas y arriver.
  • Je suis trop maigre.
  • Etc….

SToooOOOOOPPPPP !!!!

Et le pire c’est que ce genre de propos ne sort PAS QUE de la bouche des autres. Ce genre de propos est précisément le discours que – bien souvent – VOUS vous tenez à vous-même ! Et pour vous en rendre bien compte, vous n’avez qu’à prêter attention à votre petite voix intérieure. A chaque fois que vous justifiez votre inaction / vos échecs, c’est exactement par de telles pensées.

Alors que vous avez beaucoup plus de potentiel et de confiance que ce que vous croyez. C’est juste que vous vous écoutez trop et surtout que vous vous critiquez trop ! Et ça vous fait perdre confiance en vous… Et ça vous empêche d’avancer…

Donc pour avoir confiance: arrêtez de vous critiquer ! Et commencez maintenant ! Voyons comment? :

Pourquoi nous auto-critiquons nous?

Les causes de ce qui nous poussent à adopter des comportements auto-destructeurs sont souvent à chercher dans notre enfance. Nous grandissons avec des croyances induites notamment par notre éducation. Et nous cherchons en permanence à vérifier ces croyances par des comportements les soutenant.

Par ailleurs, l’Être humain – Être social par nature – est appelé à se comparer aux autres, ne serait-ce que pour justifier son existence.

Une “saine” auto-critique est nécessaire et permet de grandir, en apprenant de non erreurs. Mais dans sa version dépréciative, l’auto-critique détruit notre confiance et notre estime personnelle.

Ajoutez à cela le système ultra-compétitif et déshumanisé de notre société actuelle, qui fait naître en nous une fâcheuse tendance à voir l’autre comme étant meilleur que nous le sommes. Autocritique…

Et le fossé entre “ce que je suis” et “ce que je veux être ! Qui fait qu’on en arrive à s’auto-critiquer, parce qu’à aucun moment on se dit qu’on peut devenir qui on veut être !

Puis encore, le fait de ne pas prendre ses responsabilités ! De se poser en spectateur, voire en victime de ce qui nous arrive. Il est en effet plus simple et moins douloureux de se dire “Je suis incapable” plutôt que d’encaisser un éventuel échec…

Voilà autant de raisons qui permettent d’expliquer pourquoi nous nous auto-critiquons. Et pourquoi devrions-nous arrêter?

Les effets de l’auto-critique dépréciative.

Rappel: l’auto-critique est nécessaire et utile lorsqu’elle est “saine”. C’est-à-dire lorsqu’elle vise à analyser une situation et à en tirer les conclusions permettant d’avancer.

C’est précisément de l’auto-critique “malsaine” – dépréciative dont il faut se débarrasser. Celle qui nous pousse à nous culpabiliser, à nous rabaisser…

Le problème avec cette petite voix intérieure, qui nous attaque et juge chacune de nos actions avec malveillance, c’est qu’on finit par la croire. Et nous nous condamnons, de même que notre confiance et notre estime personnelle.

On tombe dans un cercle vicieux:

Vous ne vous voyez pas comme une personne valable => vous ne faites rien pour vous valoriser et les autres le remarquent => en agissant ainsi vous ne nourrissez pas votre estime personnelle => Vous ne vous voyez pas comme une personne valable… etc…

Rester enfermé dans un tel schéma peut conduire à la déprime voire la dépression !

Alors, pour sortir de ce cercle, l’un des moyen consiste à arrêter de se critiquer!

Comment arrêter de se critiquer?

La première des choses est de se réconcilier avec soi-même. Au lieu de vous focaliser sur vos problèmes, ce qui ne marche pas, vos “échecs”, concentrez-vous plutôt sur les solutions, vos réussites.

Dressez la liste de vos talents et qualités – nous en avons tous !

Vous devez commencer par faire le point sur votre passé pour identifier les freins ancrés en vous et pouvoir les lever.

Ensuite, responsabilisez-vous ! Nous avons tous en nous les ressources nécessaires pour combler nos besoins. Ne cherchez donc pas à l’extérieur de vous-même qu’on vous accepte et qu’on vous valorise. Faites-le vous même !

Prenez donc le temps d’écouter votre discours interne – ce que dit la petite voix. Identifiez les propos dévalorisants qu’elle vous tient. Et contredisez-la !

Par exemple:

–> à chaque fois que vous dites “Je n’y arriverai pas

–> préférez vous demander “Comment puis-je m’y prendre pour y arriver?

Enfin, il ne vous restera plus qu’à élaborer un plan d’action pour atteindre votre objectif et passer à l’action !

Choisissez les mots qui renforcent votre confiance. Parlez vous comme si vous parliez à votre meilleur ami, avec bienveillance. Si votre meilleur ami s’en venait vous dire “Je suis nul, je suis bon à rien…” que lui répondriez-vous?

Dès lors que vous aurez – avec l’habitude – pris vos distances d’avec votre saboteur intérieur, alors votre niveau de confiance en vous s’élèvera automatiquement. Arrêtez de vous critiquer !!!

En conclusion:

Attachez-vous autant que possible à faire taire votre voix intérieure dévalorisante. Et obligez-la à vous tenir un discours bienveillant. A force de pratique, non seulement des nouveaux schémas neuronaux de pensées vont se structurer dans votre cerveau. Mais vous allez regagner en confiance et en estime personnelle.

Partagez cet article s’il vous a plu et laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir !

 

Booster sa Confiance en Soi:

10 stratégies simples et efficaces.

Guide 100% gratuit.