"La carte n'est pas le territoire": une présupposition majeure de la P.N.L

Cela vous est-il déjà arrivé?

Alors que vous vous trouvez en compagnie d’autres personnes – vos amis peut-être, qu’en sais-je? – à vivre un même événement, de décrire après coup, des faits qui semblent dépeindre des situations différentes ?!

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi face à un même événement – un deuil par exemple – les personnes ne réagissent pas de la même façon ?!

Il y a en Programmation Neuro-Linguistique une présupposition qui permet d’expliquer ce “phénomène”.

Et si vous n’êtes pas connaisseur de la PNL – je vous invite à cliquer ICI pour découvrir un article consacré – vous vous demandez sûrement:

Qu’est-ce qu’une présupposition“? Très bonne question… “Et à quoi ça sert?” Autre bonne question…

Et c’est ce que je vais aborder pour vous éclairer dans la suite de cette série d’articles consacrés à la PNL.

En l’occurrence dans cet article, j’ai choisi de vous présenter une des présuppositions principales de la P.N.L. et vous allez voir comment elle peut vous changer la vie…

Mais b***el ! c’est quoi une présupposition ?!!”

Ok, j’arrête le suspense…

Parlons peu … Parlons bien …

Qu’est-ce qu’une présupposition?

Si on décompose pré – supposition indique qu’une présupposition est une supposition préalable.

Autrement dit c’est une hypothèse de base, une généralisation si je puis dire, un cadre posé.

Bref les présuppositions sont tout simplement des postulats fondamentaux sur lesquels repose la P.N.L., elles lui servent de fondements.

Elles n’ont pas à être démontrées. On les tient pour acquises et elles finissent même par devenir des croyances.

A quoi servent-elles?

La P.N.L propose un ensemble d’outils dont le seul but est de nous permettre d’apprendre à communiquer avec un maximum d’efficacité, et à atteindre notre réussite personnelle plus rapidement et facilement.

Les présuppositions qui fondent la matière sont issues de cet état d’esprit. Qu’elles aient pour but d’être des principes de vie ou non, ce qui est sûr c’est que ce sont des aides.

Comprendre les présuppositions permet de saisir l’esprit de la P.N.L.

Alors pourquoi ne pas commencer par explorer la première des présuppositions?

La carte n’est pas le territoire.

Dit comme ça…

Il s’agit d’une assertion dont on attribut la paternité à un philosophe répondant du nom de Alfred Korzybski.

C’est un “principe” qu’il aurait dégagé suite à une déconvenue militaire au cours de laquelle, n’ayant pas établi sa stratégie d’attaque sur des cartes à jour , son bataillon a été exterminé.

Alors bien évidemment tout cela est complètement métaphorique. Et donc pour saisir le sens de cette assertion, il convient de définir:

Qu’est-ce que la carte?

La carte doit être compris comme la représentation d’un événement.

Et le territoire?

Ni plus ni moins que la réalité. Le monde.

Que doit-on comprendre?

La représentation que nous nous faisons d’un événement n’est pas la réalité.

Pourquoi?

Parce que nous percevons la réalité à travers différents filtres, à savoir nos:

  • 5 sens: la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût.
  • croyances
  • valeurs
  • expériences de la vie

C’est comme passer de la farine au tamis:

Tous ces filtres à travers lesquels passe la réalité nous permet de créer notre réalité. Et donc nous avons tous une perception de la réalité qui nous est propre: c’est notre carte, une carte interne du monde extérieur façonnée par notre perception.

Quelles leçons tirer de cette présupposition majeure de la P.N.L?

D’abord, on peut dire qu‘il y a autant de carte que d’être humains, ce qui explique et permet de comprendre que chacun voit les choses différemment.

Et je ne peux pas vous dire cela sans évoquer un autre principe de base de la P.N.L et qui découle justement de celui que nous étudions dans cet article: Chacun répond en fonction de sa carte du monde, forgée sur la base de son identité, ses croyances, ses valeurs, ses expériences, son éducation, sa culture… Il n’y a qu’à observer comment un enfant réagit ou envisage certaines situations…

Ensuite, parce qu’elle repose sur des considérations totalement subjectives, on peut noter qu‘il n’y a pas une carte qui soit meilleure qu’une autre.

Si tout le monde connaissait et arrivait à intégrer ces deux enseignements: ce serait la fin assurée des conflits – ou en tout cas le début de la fin… En effet, les conflits relationnels proviennent le plus souvent de la confusion qui est faite entre la “carte” et le “territoire”, chacun s’évertuant à ne voir les choses que de son point de vue.

La carte n’est pas le territoire c’est finalement dire que chacun voit les choses à sa façon et que personne n’a tort ou raison.

Imaginez la qualité de la communication… Et c’est je vous le rappelle la volonté de la P.N.L de nous offrir une méthode de communication de qualité, en l’occurrence basée sur le respect.

Comment utiliser ces leçons en P.N.L. pour atteindre notre réussite personnelle ?

Tenter de comprendre la carte du monde de l’autre, en mettant la sienne de côté, est à la base d’une communication harmonieuse et sincère.

La PNL nous apprend à aller dans la carte du monde de notre interlocuteur pour “se mettre à sa place” pour connaître son point de vue, cela s’appelle l’empathie.

Si vous développez de l’empathie et savez vous mettre à la place de votre interlocuteur, “pour entrer dans sa tête” et voir SA carte mentale – comment il “voit” les choses – alors vous pourrez vous adapter et sans effort obtenir ce que vous voulez !

Mais ce n’est pas tout ! L’examen de votre propre carte mentale peut permettre de mettre en évidence les limitations qui vous empêchent d’atteindre vos objectifs.

Si vous développez votre capacité d’empathie, par l’observation et l’écoute, vous aurez une bonne longueur d’avance et vous serez en mesure de vous adapter au monde et aux personnes qui vous entourent. C’est ainsi que vous pourrez atteindre vos objectifs plus rapidement et plus facilement.

En résumé…

Nous venons d’aborder ensemble une des présuppositions majeures en P.N.L. qui est que “La carte n’est pas le territoire” ce qui signifie que nous avons chacun notre propre représentation du monde qui nous entoure.

Tenir compte de la réalité de chacun permet une meilleure communication.

Analyser notre propre carte permet de mettre en évidence nos forces mais aussi nos faiblesses / limitations qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs.

Analyser la carte des autres permet d’établir des relations saines, et basées sur une relation “gagnant-gagnant”, d’obtenir ce qu’on veut pour atteindre nos buts.

Si vous avez aimé cet article faites-le moi savoir en commentaire et n’hésitez pas à le partager.

N’oubliez pas que vous avez toujours, si ce n’est pas encore fait, la possibilité de vous procurer gratuitement le Guide “Les 5 piliers de la Réussite” pour tous ceux / celles qui veulent savoir comment atteindre leurs objectifs et mener enfin la vie de leur rêve. Pour en savoir plus, cliquez ICI.


Comment se motiver pour atteindre ses objectifs?

Comment trouver la motivation pour faire du sport? Comment trouver la motivation pour maigrir? Comment trouver la motivation pour se lever le matin? Comment trouver la motivation pour arrêter de fumer? En gros, comment trouver la motivation pour atteindre ses objectifs, quels qu’ils soient, et surtout, comment entretenir cette motivation?

Dans cet article je vous propose de répondre à cette question très importante.

J’ai moi-même longtemps fait parti de ces personnes qui veulent obtenir quelque chose dans leur vie, qui à la base sont motivées à obtenir ces choses en question et qui au final abandonnent l’idée de départ par manque de motivation.

J’ai, comme beaucoup d’ailleurs, longtemps été une adepte de la procrastination. J’avais également cette théorie erronée concernant l’échec et qui me poussait à abandonner mes projets au lieu de tirer les leçons de mon expérience pour mieux rebondir.

Combien de fois par exemple, avez-vous pris la décision, ferme et définitive au moment où vous l’avez exprimée, de vous (re)mettre sérieusement au sport ?!!

Cela a tenu combien de temps? Une semaine ou deux? Tout au plus un mois?

Et que s’est-il passé ensuite? Vous avez raté une première séance, puis deux, jusqu’à ne plus y aller du tout… Que vous est-il arrivé, vous qui étiez si motivé?

Peut-être que si on nous avait expliqué ce qu’est la motivation et comment elle fonctionne, comment elle s’entretient, à ce moment-là peut-être qu’on aurait pris soin de l’alimenter comme un feu, qu’elle ne se serait jamais éteinte et qu’on aurait tous eu la “chance” d’atteindre nos objectifs !!?

Nous avons déjà vu comment se fixer des objectifs correctement formulés et atteignables dans un précédent article, que vous pouvez lire en cliquant ICI.

Aujourd'hui c'est de MOTIVATION dont nous allons essentiellement parler.

Pour tous ceux qui ont des objectifs à atteindre, qui veulent obtenir ou réaliser quelque chose dans leur vie, je vous propose de voir ensemble les points suivants:

→ Qu’est ce que la motivation?

→ Pourquoi la motivation est importante?

→ Quelles sont les limites de la motivation?

→ Comment retrouver la motivation?

→ Comment garder la motivation?

Qu’est-ce que la motivation?

La motivation est une énergie qui nous pousse à l'action.

La motivation est un sentiment d’émotion qui pousse à agir, à entreprendre, à atteindre ses objectifs, à devenir meilleur, à surmonter les difficultés, à se dépasser, à se surpasser même, et à ne pas abandonner…

La motivation détermine l’action et le comportement d’un individu pour l’atteinte de ses objectifs, la réalisation d’une activité.

La motivation est un processus tout à fait naturel, elle relève d’une nécessité de satisfaire ses besoins, primitifs au départ (alimentation, survie,...) et plus sophistiqués de nos jours (confort, argent, etc…).

La motivation peut être comparée à une énergie qui nous traverse, et qui agit comme un moteur nous permettant de tendre vers un but.

La source de motivation peut être soit:

  • interne: poursuite d’un but personnel, raisons intrinsèques (accomplir quelque chose pour soi).
  • externe: communiquée par des personnes (vouloir accomplir quelque chose pour quelqu’un), ou des raisons matériels (argent…) ou autre dès lors qu’il y a une récompense à la clé.

La motivation est par ailleurs un processus spécifique à chacun: en effet, ce qui motive Pierre, ne motive pas forcément Paul et encore moins Jacques.

Pourquoi la motivation est-elle importante?

Vous est-il déjà arrivé (et si ce n’est pas le cas, pensez-y la prochaine fois) d’analyser ce que vous ressentez lorsqu’un projet naît de votre esprit? Que ce soit un processus créatif ou un besoin à satisfaire, vous pourrez observer qu’un feu brûle en vous, toutes vos pensées sont mobilisées et convergent vers votre but. C’est ça la motivation !!!

Quand vous décidez de vous (re)mettre à une pratique sportive régulière parce que vous en avez assez d’être oisif, poussif, enrobé ou tout autre adjectifs signifiants que votre forme physique n’est pas optimale (motivation interne), ou encore parce que vous voulez encourager votre chéri(e) à se reprendre en main (motivation externe), que vous prenez un abonnement à la salle de sport avec la ferme intention d’y aller, à ce moment là, vous êtes motivés !!!

Quand vous décidez d’arrêter de fumer parce que vous en avez assez de jeter votre argent à la poubelle et de ruiner votre santé (motivation interne), ou encore parce que votre enfant vous l’a demandé (motivation externe),  que vous écrasez votre “dernière cigarette” en prenant la décision de ne plus y toucher, à ce moment là, vous êtes motivés !!!

On se rend bien compte que la motivation est une énergie très importante, naturellement présente en chacun de nous et qui nous pousse à agir.

Encore mieux, lorsqu’on agit avec motivation les choses sont plus faciles et plus simples à accomplir.

La motivation est un puissant stimulant de l’action, qui pousse à sortir de sa zone de confort, ce qui a un effet bénéfique sur la confiance en soi, un des piliers du développement personnel et de l’épanouissement.

Enfin on peut apprécier l’existence de ce que j’appelle un cercle vertueux de la motivation: être motivé à atteindre ses objectifs engendre de la motivation à chaque fois qu’un objectif est atteint, et ainsi de suite…

Alors comment expliquer que beaucoup de personnes perdent leur motivation et n’atteignent pas leurs objectifs?

Quelles sont les limites de la motivation?

La motivation est une énergie fluctuante: elle suit le processus suivant → forte au début, elle finit par diminuer, entraînant le découragement et la baisse de l’estime de soi.

Pourquoi? A mon sens 3 raisons essentielles:

  • 1er point: nous avons vu que la source de motivation peut être interne ou externe.

Quand on poursuit un but personnel, il n’y a à priori pas de contraintes. Or lorsque la motivation est externe, vient se poser la question de réelle motivation ou contrainte?

Le but poursuivi qui se voulait être basé sur une réelle motivation peut au final se révéler être une contrainte, et donc voué à l’échec!

On perd la motivation du fait de ne pas être en accord avec le but poursuivi.

  • 2ème point: l’ambition du projet. Le but poursuivi peut être tel que sa réalisation demande un effort considérable tant en terme d’investissement que de temps. Dans ce cas, le découragement est souvent de la partie!

On perd la motivation pour avoir mis la barre trop haut.

  • 3ème point: un changement profond dans sa vie. Le fait de traverser une période difficile (fatigue, soucis, dépression…).

On perd la motivation du fait de changements ou facteurs profonds affectant négativement notre vie.

MAIS la motivation étant une énergie fluctuante, il est tout à fait possible de la retrouver.

Comment retrouver la motivation et mettre le monde à notre portée

Comment retrouver la motivation?

Le plus sage, lorsqu’on se retrouve en situation de perte de motivation est à mon sens de faire un break, faire une réelle coupure consciente afin d’entamer un processus de questionnement adapté, dans le but de se recentrer.

Voici 3 clés qui vont vous permettre de retrouver la motivation perdue:

  • Faire le point sur ses objectifs: à savoir si le ou les objectifs que vous avez défini sont toujours d’actualité dans votre vie. A quel point ils vous importent de les atteindre? êtes-vous décisionnaire quant à ces objectifs? etc...
  • Se rendre compte du chemin parcouru: constatez ce que vous avez déjà mis en oeuvre pour atteindre vos objectifs, depuis le jour où vous êtes passés à l’action, chaque pas, aussi petit soit-il que vous avez effectué pour vous rapprocher de votre but...
  • Réévaluer ses moyens: combien de ressources avez-vous mobilisées pour atteindre votre but? Toutes? Trop? Trop vite? Équilibrez la balance afin de ne pas en faire trop d’un coup et vous retrouver en rupture, surmené, fatigué, incapable de continuer…

Même si le but que vous poursuivez vous passionne, on a vu que la motivation connaît des limites, ne serait-ce que dû à la fatigue tout simplement, et vous serez tôt ou tard confronté à une baisse de motivation. Cela est tout à fait normal.

L’important étant de savoir comment retrouver cet élément moteur qu’est la motivation, en s’axant sur les 3 clés susmentionnées, afin que la réalisation du but poursuivi en soit facilitée.

Il existe également des méthodes à mettre en place, qui permettent de conserver la motivation intacte, voire de l'accroître.

Comment garder la motivation?

Voici un ensemble de processus à mettre en oeuvre qui permettent d’assurer une longévité incroyable à votre motivation.

  • Pratiquer la technique de visualisation positive.

La technique de la visualisation positive est très puissante et très utilisée en développement personnel.

2 domaines de visualisation à effectuer en la matière:

visualiser les raisons du début, au moment où la motivation était forte, afin justement de renforcer le sentiment de motivation.

se visualiser ayant atteint ses objectifs.

  • segmenter ses objectifs pour avoir des "petits succès".

L’idée en ayant des “petits succès” est de créer plusieurs sentiments de réussite et une réelle sensation d’avancée vers le but principal (objectif à long terme). Cela permet de ne pas se décourager tout en restant motivé à chaque pas accompli.

  • s’auto-récompenser à chaque réussite.

S’accorder une récompense, célébrer chaque réussite est un super moyen pour rester motivé et créer de la motivation. En agissant ainsi, vous serez motivé à réussir et même à vous surpasser, afin de bénéficier à nouveau d’une récompense au plus vite.

  • se servir de sources d’inspiration (mentor, quotes…).

Modélisez le comportement d’un mentor, quelqu’un qui a réussi dans un domaine dans lequel vous-même aspirez au succès, ou encore, Tâchez de méditez sur des citations de nature à booster votre motivation.

  • adopter un état d’esprit positif.

Un état d’esprit positif est primordial si vous voulez atteindre vos objectifs, dépasser vos limites et décupler votre motivation.

Pour aller plus loin dans la quête d'un état d'esprit positif, je vous invite à lire l'article spécialement dédié au sujet en cliquant ICI.

Conserver la motivation et l'entretenir permet d'atteindre ses objectifs plus facilement...

En définitive, la motivation, c'est l'essence de votre moteur, elle est essentielle pour avancer, pour vous faciliter à atteindre vos objectifs.

Quand bien même elle est fluctuante et tend naturellement à baisser avec le temps, il est possible non seulement de la retrouver mais également de la maintenir en mettant en oeuvre diverses méthodes particulièrement efficaces.

Je vous invite donc à les mettre en place dans votre vie, afin que votre motivation soit démesurément au service de vos objectifs.

La différence entre le possible et l'impossible réside dans la détermination qui sommeil en toi. - Tommy Lasorda.

N'hésitez pas à me faire part en commentaires des techniques que vous utilisez pour vous motiver à atteindre vos objectifs.

Avec Gratitude.

Peace.


Être Seul(e) ET Réellement Heureux(se) à la SAINT VALENTIN!

A l'heure où je publie cet article, nous ne sommes qu’à 2 jours de LA date, celle que beaucoup de personnes célèbrent sous le signe de l’Amour, j’ai nommé la SAINT VALENTIN, la fête des amoureux !!!

Je vous avouerai que personnellement, je suis rompue aux
habitudes de couples. Cela fait longtemps que je suis casée, heureuse en
mariage et mère de famille.

Si on s’offre mutuellement un cadeau ou qu’on se fait une
marque d’attention particulière ce jour-là « histoire de marquer le coup »,
dans mon couple, c’est tous les jours qu’on s’aime et qu’on célèbre l’Amour.

Vous me direz : Comment peut-on n’accorder aucun crédit à ce
jour de célébration orchestré et tenir quand-même à s’offrir un cadeau ce
jour-là ?

Pas crédible tout ça…

En même temps, comment passer à côté de la Fête des amoureux, quand tout mais alors vraiment TOUT nous la rappelle : publicités en tout genre et tous supports confondus, façades et vitrines de magasins, comédies romantiques télévisées en veux-tu en voilà, j’en passe et des meilleurs… la Saint Valentin est partout, dans toutes les pensées, sur toutes les lèvres !!!

C'est tous les jours qu'il faut célébrer l'Amour.

Mon discours n’est pas de dire qu’il faut boycotter la
Saint-Valentin…

Mon discours c’est : célébrez l’Amour tous les jours, et en tout cas quand vous voulez !!! n’attendez pas la Saint-Valentin ou autre événement commercial pour le faire.

Mon discours est de dire qu’il ne faut pas succomber à la
pression
véhiculée par et autour de cet évènement, ne vous mettez pas la pression parce que vous êtes seul !

Si moi qui suis en couple j’en fais une OVERDOSE, que dire
des célibataires qui ne cessent de se prendre le rappel de leur condition en
pleine tronche à tout bout de champ ???

La St Valentin ou la Fête commerciale par Excellence.

Il faut compter qu’environ
65% des français fêtent la st valentin !!!

Le budget moyen
alloué à la célébration de la st valentin varie entre 50 et 150 euros.

La saint valentin c’est pas moins de 25 000 bouquets de fleurs offerts et quelques
3500 boîtes de chocolats
. On parle des produits phares mais on ne parle pas
des bijoux, des restaurants voire nuits d’hôtels, weekends romantiques, soins
de beauté et de bien-être, des cartes romantiques…  tout ça pour une seule journée !!!

Et internet ne fait pas exception, bien au contraire, tous
les sites de e-commerces se mettent aux couleurs de l’Amour, les blogs en
parlent (et pour le coup le mien n’y déroge pas), bref il faudrait être aveugle
pour ne pas voir que le sort de St Valentin s’y joue tant en termes d’achat que
d’idée à mettre en œuvre.

Misère pour tous commerçants ou entrepreneurs qui ne sauraient
pas se positionner sur ce marché… la part du gâteau est tellement belle.

Il ne fait pas bon ÊTRE SEUL à la saint valentin...

A regarder certains sites internet et plus largement toute
la communication autour de cette fête : on peut aisément en conclure qu’il
ne fait pas bon être seul à la saint valentin.

Le célibat serait-il donc une menace pour la Saint-Valentin ?
On pourrait le croire si on part du principe que précisément ce jour-
les célibataires ne doivent pas des masses participer
à l’orgie des
dépenses, aux festivités particulièrement onéreuses … sauf si on les y
incite !

Et c’est ce qui est le plus effrayant, de voir par quels
procédés on pousse les personnes « seuls » à entrer dans le rouage de
la consommation spéciale st valentin !!!

Sur certains sites, que je ne nommerai pas
volontairement : on incite les célibataires, méthode pas à pas à l’appui,
à rechercher et trouver l’amour avant la st-valentin et pendant la st-
valentin !!!

Ils  titrent :
« nos bons conseils pour ne pas
rester seul
 », « conseils
pour les célibataires – pour ne pas rester seul
 » , « comment faire pour ne pas être seul à la
saint valentin
 »

Ils préconisent :

Drague sur internet
à
sérieux ? on part sur quoi comme genre de relation ? une nuit ou la
vie ?

Soirée de la dernière
chance
à
dernière chance de… ??? trouver l’Amour dans une soirée spéciale st
valentin dédiée aux célibataires. AU top la stratégie marketing !!!

Drague au bureau à
J’ai lu comme conseil pour ne pas rester seul, d’aller jusqu’à inviter à
la dernière minute un collègue de travail ! Euh… stop en fait.

Voir du côté des amis
à
quoi ? S’ils ont des potes aves qui on peut se maquer pour la soirée de la
st valentin ??!!!

Soyez maître de vos émotions...

J’en passe et des meilleurs…

Bref, selon tous ces développeurs de stratégies, accepter
de rester seul(e) ne devient que le dernier rempart, le dernier recours en
dépit d’autre chose, le plan de secours
.

A toi qui lit cet article, OUI TOI !!!

 je te le demande avec
ferveur : ne te laisses pas corrompre par ce système qui te fait
croire que ton célibat est une condition misérable, alors même que leur but
inavoué (et honteux) est tout simplement de te pousser à la consommation… ou à
la dépresion…

Mon discours, celui que je diffuse à travers ce site –Up
Level Développement personnel – tourne autour d’un seul axe : te
motiver afin que tu deviennes la meilleure version de toi-même.

Et fais moi confiance :

  • être célibataire, être seul et devenir LA meilleure version de soi-même est tout à fait possible !
  • tu n’as aucunement besoin d’être en couple à tout prix à la saint valentin pour être heureux

Tout cela n’est que stratégie marketing, dont les auteurs
sont loin de se soucier des ravages qu’ils peuvent insuffler dans la vie d’un
individu, qui peut-être souffre déjà à la base d’être seul, sans qu’il soit
nécessaire de le lui rappeler !

Que faire à la Saint Valentin quand on est seul?

Ne changez rien !!! et surtout ne cherchez pas à
vous mettre en couple à tout prix en succombant à la pression sociale !!!

Apprenez à vous aimer vous-même et vous serez bien plus heureux, seul ou accompagné...

Soyez conscient que :

  • vous n’êtes pas seul dans ce cas, à être célibataire à la saint valentin.
  • beaucoup de personnes, même en couple, méprisent cette fête pour son aspect  uniquement commercial.
  • le célibat n’a pas que des côtés « négatifs » : comme on dit vaut mieux être seul que mal accompagné.
  • toute personne qui souhaite construire une relation stable et durable devrait miser sur la patience.

MON CONSEIL ? Prenez
du recul !!! Respirez un bon coup et dites FUCK à la pression sociale.

Au lieu de céder ;

  • Regagnez en estime de soi pour vous affranchir des codes sociaux infondés et librement choisir ce que vous voulez réellement.
  • Apprenez à vous connaître, vous serez plus à même de construire des relations sur une base saine.
  • Aimez-vous avant toute chose, et même avant de penser à aimer qui que ce soit, en célébrant l’Amour même si vous êtes seul.

Je répète : Vous
ne devriez pas, et ce conseil est valable aussi pour les couples, attendre la Saint Valentin pour célébrer
l’Amour !!!

Mais d’ailleurs comment célébrer l’Amour quand on est
seul ?

Célébrer l'Amour au quotidien quand on est seul?

En vous aimant tout simplement, en étant bienveillant
avec vous-même !

Voilà 3 choses que vous pouvez faire:

  • prendre soin de vous : vous traiter comme vous souhaiteriez qu’on s’occupe de vous. Vous accorder une journée bien-être dans un spa, un instant shopping-relooking, etc…
  • Dites aux gens que vous aimez que vous les aimez.
  • adonnez-vous à la pratique de la gratitude. Il s'agit d'une pratique très bénéfique sur le plan du développement personnel, qui consiste à être reconnaissant et reconsidérer positivement sa vie et ses actions. Pour plus de détails je vous renvoie à cet article qui traite largement du sujet.

En définitive tout ça pour vous dire:

Soyez heureux... JE VOUS AIME !!!


COMMENT SE DÉBARRASSER DE SES CROYANCES LIMITANTES ?

Comment se débarrasser de ses croyances limitantes et les mettre littéralement K.O ?!!!

Qui ne s’est jamais dit à soi-même: “j’aimerais bien faire ci ou ça MAIS j’en suis incapable”, ou encore “eux y arrivent mais ce n’est pas pour moi”, etc…

Nos croyances limitantes ont la vie longue… et nous rendent la vie dure…

Pourtant nous pouvons les transformer, les dépasser voire les éliminer!!!

Mais avant toute chose, posons le cadre:

Nos croyances limitantes fondent notre existence.

Nous sommes ce que nous pensons Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde” - Bouddha.

Cette citation illustre nos systèmes de croyances.

Ce que nous pensons, ce en quoi nous croyons détermine non seulement ce que nous sommes mais également notre vision du monde qui nous entoure.

En résumé, nous sommes assujettis nos croyances.

De quel type de croyance parle-t-on?

Par croyance, il ne faut pas entendre une quelconque référence religieuse mais plutôt la confiance, la foi, que nous plaçons en nos capacités.

D’où nous viennent ces croyances? Comment se forment-elles?

Elles nous viennent de:

  • notre personnalité
  • notre éducation
  • nos expériences

Le problème: les croyances limitantes.

Une telle croyance sera limitante dès lors qu’on se pense incapable de faire quelque chose, et qu’on y croit tellement qu’on ne le tente même pas !!!

Ne laissez pas vos croyances limitatives scinder en deux le chemin de votre vie: rendez l'impossible possible !

Nos croyances limitantes (ou limitatives)

  • sont nuisibles à notre épanouissement.
  • gouvernent notre vie (si nous les laissons faire)

Et le pire, c’est qu’elles sont tellement ancrées en nous que nous en arrivons à les justifier!

Il devient dès lors très difficile de s’en défaire.

MAIS Heureusement, dans ce domaine rien n’est figé: nous pouvons agir sur nos croyances!

Identifier ses croyances limitantes.

A chaque fois que vous pensez ou parlez en ces termes:

J’aimerais bien faire ça mais…

Je suis trop CI ou pas assez CA pour faire telle ou telle chose

les choses sont différentes pour les autres

ce n’est pas pour moi

etc…

vous exprimez une croyance limitante.

Vos croyances limitantes vous emprisonnent: débarrassez-vous en !!!

Maintenant que vous le savez écoutez vous…  ou encore amusez-vous à écouter votre entourage, vous pourriez être surpris des barrières que les gens se mettent.

Comment se débarrasser de ses croyances limitantes?

Je vais, dans un premier temps, vous exposer 3 méthodes très efficaces qui peuvent vous permettre chacune de vous débarrasser  de vos croyances limitantes.

Ensuite, je vais vous dévoiler LA méthode ultime et infaillible.

1- Se débarrasser de ses croyances limitantes avec LA MÉTHODE COUÉ, en guise de préliminaire.

Cette méthode d’autosuggestion consiste à agir directement sur son subconscient en répétant des affirmations positives, afin qu’il les intègre comme vérités.

Ce procédé permet donc de remplacer une croyance limitante par une croyance aidante.

ATTENTION: il ne suffit pas de répéter machinalement une affirmation contraire à sa croyance limitante, il faut Y CROIRE !!! et c’est là que les choses se corsent…

C’est par l’imagination que nous pouvons communiquer avec notre subconscient, lieu où se logent nos croyances, afin de le re-programmer et y implanter des croyances stimulantes et aidantes.

Il est donc préconisé de coupler l’autosuggestion avec la technique de la visualisation positive.

J’aborde cette technique en détail dans cet article: Vaincre ses Peurs.

Mais pour l’essentiel,

dans votre imagination, il est primordial que vous ayez déjà atteint le résultat escompté et que vous vous imprégnez au travers tous vos sens de ce que vous ressentez en ayant atteint le dit résultat.

Pourquoi une telle technique fonctionne?

Tout simplement parce que le subconscient ne fait pas la différence entre la réalité et ce que j’appelle l’imagination réelle à savoir celle qui réunit toutes les conditions de la réalité.

Exemple:

Croyance limitante: “je suis trop nul pour entreprendre ceci, je ne vais jamais y arriver” → Croyance aidante: “Je peux le faire, je vais y arriver”. + imaginez-vous ayant entrepris cette chose avec succès et imprégnez vous de tout ce que vous ressentez en ayant atteint votre but.

Répétez plusieurs fois à haute voix, avec la foi et de façon régulière, en utilisant toujours des formulations positives !!

Fermez les yeux, Respirez, Visualisez.

Cette méthode est simple et facile à mettre en oeuvre, elle constitue une très bonne entrée en matière pour quiconque veut s’attaquer à ses croyances limitantes.

2- Se débarrasser de ses croyances limitantes avec la méthode FAIRE COMME SI, pour la transition.

En tant que grande adepte de la PNL, je ne pouvais décemment pas ne pas évoquer cette technique qui consiste à imiter, à agir comme une personne dont le comportement est à l’opposé de nos croyances limitantes.

Quel intérêt?

La technique revient à duper son cerveau afin que celui-ci intègre que ses croyances sont  objectivement fausses et les remplace par de nouvelles croyances, des croyances stimulantes, des croyances aidantes.

Cette technique est largement utilisé par nos voisins anglo-saxons, qui sous le terme “Fake it till you make it” (que l’on pourrait traduire par: fais semblant jusqu’à ce que tu y arrives”).

le principe étant: si vous voulez obtenir un résultat, atteindre un objectif, faites comme si vous aviez déjà obtenu ce résultat, faites semblant d’avoir déjà atteint cet objectif.

Cela va au-delà de la “simple” visualisation positive. Il s’agit réellement d’imiter, de reproduire physiquement, des comportements de personnes ayant obtenu le résultat escompté, ayant atteint l’objectif visé, afin de les réaliser à notre tour.

Faire comme celui qui est confiant pour devenir confiant et se débarrasser de ses croyances limitantes !!!

Par exemple:

Si je veux acquérir de la confiance en moi lors de la prise de parole en public

→  je peux m’inspirer et prendre exemple du jeu des acteurs

Je repère et m’imprègne des caractéristiques qui font d’eux de bons orateurs.

J’agis en les imitant, comme si je possédais les caractéristiques en question

Quel intérêt?

En faisant semblant on finit par devenir.

3- SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT, la voie royale pour
se débarrasser de ses croyances limitantes

Pour moi il s’agit de la meilleure solution pour nettoyer les fausses croyances.

Pourquoi voie royale: car non seulement cela permet de dépasser ses croyances limitantes, mais en plus cela aura pour effet de développer confiance en soi et estime de soi BREF à atteindre l’épanouissement personnel !

Expérience vécue:

J’ai écrit un article sur le fait d’oser sortir de sa zone de confort (si tu ne l’as pas encore lu voici le lien XXX) dans lequel je vous confiais mes regrets quant au fait de n’avoir jamais oser m’aventurer à partir seule à l’étranger pour découvrir le Monde.

Une petite voix en moi me répétait: “oulah malheureuse, ne fais pas ça! tu ne vas pas t’en sortir… c’est dangereux… qui sait quel danger tu devras affronter… et s’il t’arrivait malheur?...  etc…”.

Et vous savez quoi?

J’ai écouté cette voix. Je me suis persuadée qu’elle me disait la vérité.

Bien plus tard dans ma vie, alors que j’étais perdue et sans but véritable, j’ai accompli une action qui a fait taire cette voix en moi.

Je suis partie. J’ai pris ma voiture (dans laquelle j’avais quand-même pris soin de mettre un sac à dos avec le strict nécessaire)  et je me suis mise à rouler vers le sud de la France.

J’ai assisté au feux d’artifice du 14 juillet lancés depuis le pont d’Avignon cette année là.

A l’issu, j’ai poussé un peu plus loin mon escapade, jusqu’aux Sainte-Marie de la Mer. C’est peut-être pas l’Amérique et  j’ai dormi dans le coffre de ma voiture, mais j’y ai passé trois jours qui resteront à jamais gravé dans mon coeur.

J’avais osé: osé sortir de ma zone de confort, osé ne plus écouter cette satané petite voix qui me limitait dans mes actions… oser tout simplement !

Je suis sortie grandi de cette expérience:

  • libérée de cette croyance limitante.
  • je me suis reconnue capable, j’ai gagné en confiance en soi.
  • je me suis sentie valable, l’expérience a amélioré mon estime de soi.

Depuis lors, j’ai pris conscience de la puissance qu’il y a à vivre une expérience qui nous pousse à sortir de notre zone de confort.

Comprenez bien que l’échec n’existe pas ! c’est juste un apprentissage: à chaque fois que vous ne parviendrez pas à atteindre votre but, vous apprenez quelque chose, par exemple:

  • ce qu’il ne faut pas faire et recommencez en empruntant une autre voie.
  • que vous êtes capable d’oser vous lancer, vous gagnez en confiance en soi!

Si vous êtes intéressé à savoir comment faire pour sortir de votre zone de confort je vous conseille cet article: Zone de confort: osez en sortir.

4- LA méthode ultime et infaillible qui vous permettra de vous débarrasser de vos croyances limitantes:

Une fois débarrassé de vos croyances limitantes, plus rien ne vous semblera impossible !!!

Nous venons de voir 3 techniques qui se suffisent à elles-mêmes. Mais pour plus d’efficacité: pourquoi ne pas les combiner en une seule !!!

Ainsi, pour combattre vos croyances limitantes, je vous invite à

  • les identifier, en établissant une liste à chaque fois que vous repérez une pensée vous limitant dans vos actions.
  • appliquer la combinaison autosuggestion (méthode Coué) + visualisation positive  au quotidien.
  • chercher des sources d’inspirations à imiter (faire comme si).
  • passer à l’action, en sortant de votre zone de confort.

Avec une telle méthode, vous allez mettre vos croyances limitantes K.O !!! et pouvoir enfin devenir ce que vous voulez être: UNE MEILLEURE VERSION DE VOUS MÊME.

Et vous, de quelles croyances limitantes souhaiteriez-vous vous débarrasser??

Dites le moi en commentaires et n'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux pour plus de contenu impactant !!!


Comment gérer son temps pour être plus efficace et moins stressé?

Cela ne fait maintenant que 4 semaines
que j'ai commencé le bloging, mais j'en ai rêvé bien avant.


Toutes mes pensées et mon énergie
étaient tournées vers la réalisation de ce blog : comment
créer un blog ? quel hébergeur ? Gratuit ou non ?
Quel thème ? Quels widgets ? Comment apporter plus de
valeur à mes lecteurs ? Etc... Etc...


J'avais une idée bien précise de ce
que je voulais mettre en place et j'avais même pris grand soin
d'écrire des articles en avance.


Malgré toutes ces précautions et en
dépit de toute ma bonne volonté, j'ai vite été confrontée à un
problème contemporain : celui du TEMPS.


Comment un mauvaise
gestion du temps peut vous empêcher d'atteindre vos objectifs.


Le problème de gestion du temps est la conséquence de la procrastination.


J'ai toujours eu une tendance
«naturelle» à la Procrastination, et ce, depuis mon plus
jeune âge : j'aimais prendre le temps, prendre mon temps...


Les facilités que j'avais à accomplir
les tâches ou devoirs qui m'étaient attribués ont eu pour effet de
m'inciter à agir sous l'effet du stress comme s'il était un allié,
pour plus de challenges.


Alors je procrastinais :


  • je me laissais distraire,
  • il y avait toujours plus important
    à faire,
  • j'évaluais très mal le temps
    alloué à l'accomplissement d'une tâche,


Et lorsque je n'attendais pas le stress
pour agir, c'était la peur de l'échec qui me poussait à
l'inaction...


La procrastination dénote, en effet,
un certain manque de confiance en soi.


En résumé, dans ma version béta :


Je remettais souvent à demain les
choses qui pouvaient attendre.


J'aimais me vautrer dans le canapé,
parcourir mes réseaux sociaux, surfer sans but sur le Web etc...


Sauf que :


les choses qui pouvaient attendre ont finit par devenir urgentes, et le temps que je pensais prendre pour moi s'était vite évaporé : je n'avais plus de temps libre !


Je finissais par courir après le temps, faire les choses à la va-vite, en les bâclant le plus souvent, et en négligeant d'autres au détriment de mon épanouissement.


Dans ma version 2.0 : j'ai décidé de bannir la procrastination de ma vie !!! et pourtant je me suis retrouvée débordée...


Comment ?


Je dois composer, peut-être comme
vous, avec ma vie de famille, mes obligations professionnelles, ma
vie sociale, mes nouvelles activités en corrélation avec mon
développement personnel, et la tenue de ce blog...


Ne plus procrastiner ne s'est pas fait
du jour au lendemain : les mauvaises habitudes ont la vie
longue... et il fallait compter le temps de remplacer mes travers par
de nouvelles bonnes habitudes...


Il y avait également un paramètre que
je n'avais pas pris en compte : j'avais rédigé des articles
d'avance pour gérer et optimiser mon temps.


Seulement, après coup, en les
relisant, ils ne correspondaient plus au message que je voulais
véhiculer, je les trouvais sans âme, je ne pouvais décemment pas
les publier ...


Envahie par la pensée de toutes ces
choses que je devais faire ou refaire, j'en avais du mal à
m'endormir...


Comment ne pas être débordée?
Comment garder de la sérénité malgré un programme chargé ?


J'ai recherché, et je pense avoir
trouvé (pour ce qui me concerne) le moyen de ne plus employer
l'expression : « je n'ai pas le temps ! ». Et
voici comment j'y suis arrivée:


Je me suis libérée du temps !!!


Comment
optimiser son temps et avoir plus de temps libre ?


Gérer son temps pour devenir plus productif.


Avoir plus de temps libre.


1- Au diable les activités
« inutiles »
, tous ces moments où je flânais,
errant sans but sur la Toile ou consultant pour la énième fois mes
comptes de réseaux sociaux et mes mails...


Vous n'imaginez même pas le temps
qu'on peut passer sans s'en rendre compte dans ce genre d'activité
(chronophage). C'est fou le temps que j'ai gagné juste en réduisant
au maximum ces activités.


Cela ne veut pas dire que je ne
consulte plus mes réseaux, ma boîte mail ou que je ne surfe plus
sur Internet. Mais maintenant je le fais consciemment à des moments
dédiés et parce qu'il est utile de le faire.


J'ai compris que pour se libérer du
temps, il fallait cibler les activités «inutiles» ou du moins qui
ne revêtent pas une grande importance, et tout simplement les bannir
ou y consacrer un minimum de temps.


2- Deuxième cheval de bataille:
Stop à la procrastination!!! VRAIMENT !!! Fini de
remettre à plus tard ou à demain.


J'ai vite mis le doigt sur le côté
néfaste de cette pratique, en terme de stress et de sentiment
d'inachevé, voire déception.


Par exemple :


j'ai souvent, par le passé, repoussé
une séance de sport jusqu'à ne pas y aller du tout. Je ne me
sentais pas fière et j'étais même déçue de ne pas y être aller.


Mais comme le sport n'était pas la
seule chose que j'avais repoussé dans la journée, il me fallait
faire des choix.


Je sacrifiais donc des activités
personnelles pour accomplir d'autres tâches dont la réalisation
importait à d'autres que moi.


J'ai donc fais le choix d'avoir le
choix, celui de réaliser des tâches au moment voulu, au moment
choisi, au moment opportun afin de ne plus avoir à sacrifier des
activités qui me tiennent à cœur pour mon épanouissement
personnel.


Optimiser son
temps : quels outils utiliser?


A tous ceux qui comme moi doivent faire
face à un réel problème d'organisation :


1- Je conseille de commencer à
lister pêle-mêle toutes les tâches que vous devez
accomplir : en gros, optez pour la technique de la TO DO
LIST
.


Non seulement cela permet de se libérer
l'esprit, mais également de ressentir une grande satisfaction à
chaque fois que vous rayerez de la dite liste une tâche accomplie.


2- Ensuite, priorisez vos
tâches
, de la plus urgentes à la moins importantes. Voilà
comment gérer votre temps va vous permettre de vous libérer du
temps.


L'ensemble des pratiques que je vous
liste ici sont des pratiques que j'utilise personnellement et que je
vous recommande en connaissance de cause.


Afin de prioriser mes tâches,
j'utilise, et je vous invite à utiliser, la matrice d'Eisenhower.


Il s'agit d'un outil d'analyse et de
gestion du temps qui permet de classer les tâches à accomplir en
fonction de leur urgence et de leur importance.


Matrice d'Eisenhower


Il ne vous reste plus qu'à dispatcher
les tâches de votre TO DO LIST au sein de votre matrice.


3- Munissez vous d'un agenda
(pour la vision panoramique) et planifiez à la semaine.


Voilà le plan d'action en 3 étapes
que je mets en application et qui me permets d'organiser mon temps:


  • to do list.
  • matrice d'Eisenhower.
  • agenda hebdomadaire.


Je précise que j'effectue cette tâche
de listing-tri-répartition le dimanche soir. Vous penserez peut-être
que je perds du temps en m consacrant à ce genre d'activité... Je
vous dirai juste qu'il s'agit de perdre du temps pour gagner du
temps !!!


Le temps que j'y consacre n'est pas
perdu, et au contraire cela me permet de dégager du temps libre.
Imaginez si pour 1H consacrée à cette tâche de « planification »
vous dégagez ½ journée de temps libre à exploiter...


Optimiser son
temps :gagnez en efficacité.


1- Alors que j'étais en quête
d'efficacité, j'ai découvert à travers une vidéo un rituel à
haut potentiel : la règle 90/90/1 exposée par Robin Sharma.


Il préconise :


«Pendant les 90 prochains jours, consacrez les 90 premières
minutes de vos journées de travail à la meilleure opportunité de
votre Vie. Rien d'autre. Zéro distractions. Uniquement occupé à ce
projet.
»


Au bout de 3 mois vous aurez acquis une expertise de 8100 minutes
sur un sujet, soit 135 heures consacrées à une tâche unique!!!


C'est une règle que j'applique au quotidien, mais que j'ai dû
adapter car il m'était impossible de le faire tous les matins :
je me suis engagée à le faire tous les jours, le matin dans
l'idéal sinon dans la journée...


Il y a un domaine dans lequel vous
souhaitez progresser? Un savoir que vous voulez acquérir? Un contenu
que vous envisagez d'élaborer ? Optez pour la règle 90/90/1...


2- Pour gagner en efficacité,
vous pouvez vous fixer des challenges dans l'accomplissement
de vos tâches.


Moi par exemple, je décide d'accorder
tant de temps à telle activité, le but étant de m'y tenir voire de
me surpasser en exécutant la tâche plus rapidement (mais
correctement) que le temps alloué à sa réalisation.


Les bénéfices à tirer d'une telle
méthode sont: concentration et épanouissement !


3- Vous vous apercevrez que vous
réussirez à mener bien mieux certaines activités selon le moment
de la journée où vous les entreprendrez.


Par exemple :


Je suis beaucoup plus productive dans
une activité sportive, si je l'exécute en début d'après-midi et
tout ce qui concerne les talents créatifs me réussissent mieux le
matin.


Je planifie donc ma journée en tenant
compte de mon rythme biologique,
et je vous conseille d'en faire autant.


4- Concentrez vous sur une
tâche à la fois
.


Commencer plusieurs tâches en même
temps est le meilleur moyen de n'en finir aucune, de les bâcler ou
de retrouver à nouveau déborder.


Mon conseil: N' entamer pas
plusieurs tâches en même temps !!!


5- Profitez des temps morts pour
être efficace.


Vous passez du temps dans les
transports communs pour vous rendre sur votre lieu de travail?


Peut-être à raison de 1 à 2 heures
par jour...


Profitez-en pour avancer sur un article
que vous avez à rédiger, formez-vous en lisant un livre, checkez
vos mails etc...


Personnellement, j'occupe le temps que
je passe dans mon véhicule, à écouter des podcasts et me former
ainsi sur des sujets qui m'intéressent et me sont utiles.


Vous imaginez bien que je ne me suis
pas réveillée un matin en ayant la lubie de m'intéresser au
développement personnel...


Caser des tâches et activités sur
des périodes de temps morts permet d'être efficace et productif.


La meilleure méthode de gestion du temps est la PLANIFICATION.


6- Un autre vecteur pour rester
concentré et productif : investissez un cadre approprié !


Quand je tiens à rester concentrée
sur ce que je fais, je me mets dans un environnement propice, sans
tentation à la distraction.


Je coupe les notifications de mon
smartphone (et ne le consulte même pas), je peux investir un lieu
favorable à l'écriture (une bibliothèque, par exemple ou un espace
de co-working)...


7- Enfin, vous devrez apprendre
à refuser certaines contraintes.


Par exemple:


J'ai appris à décliner certaines
invitations, car il me fallait me consacrer à un projet précis, et
mener une activité parallèle ou intrusive aurait été fatal au bon
déroulement du dit projet.


Refuser ponctuellement certaines
tâches ou activités est l'occasion de se créer du temps, de ne pas
être débordé, être efficace, et en cela, il s'agit d'une bonne
technique d'optimisation du temps
.


Je récapitule :


12 conseils afin de
gagner du temps, optimiser son temps ET être efficace et productif.


Comme je vous en ai fais part un peu
plus haut dans cet article, je me suis fais ma propre opinion, j'ai
expérimenté le jeu du temps : j'applique tous ces principes et
conseils que je vous ai dévoilé supra.


Forte de cette expérience je peux
aujourd'hui vous donner mes 11 conseils à mettre en place afin de
vous organiser, gagner du temps et être efficace.


1-
Stop à la procrastination et activités inutiles.


2-
Déconnectez-vous! Ne vous laissez pas distraire.


3-
Listez vos tâches.


4-
Priorisez-les.


5-Planifiez-les
à la semaine.


6-
Optez pour la règle 90/90/1.


7-
Challengez-vous.


8-
Respectez votre rythme biologique.


9-
Exécutez une tâche à la fois.


10-
Rendez productif les temps morts.


11-
Optez pour un cadre de travail approprié et inspirant.


12-
Sachez dire NON.


Appliquez ces 12 conseils et devenez un maître du temps.


Et vous, quels outils
et techniques utilisez-vous afin de gagner du temps et être plus
productif ? N'hésitez-pas à me le dire en commentaire...


Pratiquer la Gratitude pour atteindre le bonheur.

Qu'est-ce que la Gratitude ?
Je faisais part aux abonnés ayant souscrit à la Newsletter
mensuelle d'une méthode à mettre en place dès à présent pour
embellir leurs journées voire même leur vie !!!


Et cette méthode c'est la pratique de
LA GRATITUDE.


Je veux dans cet article partager cette
méthode avec vous tous et vous en donner une vision plus claire afin
que vous puissiez l'intégrer dans votre vie telle une habitude, et
l'utiliser avec son plein potentiel.


Soyez reconnaissant envers le monde, il vous le rendra.


La Gratitude, c'est
quoi ?


Il s'agit d'une pratique, une habitude
de vie à adopter, afin de générer un sentiment hautement
positif
que l'on ressent envers quelque chose (de concret ou
abstrait) et envers lequel on éprouve donc de la reconnaissance
en raison de ses bienfaits.


La gratitude c'est tout simplement
vivre plus heureux, avoir de la gratitude c'est être
reconnaissant
.


Posons le cadre pour mieux comprendre:


Trop souvent, nous nous focalisons sur
les aspects négatifs d'une situation, nous nous lamentons de ne pas
réussir, de ne pas avoir ci ou ça, d'être victime du
système...Tout est prétexte à râler... Nous sommes dans
l'insatisfaction en permanence.


Et vous savez pourquoi ?


Au-delà
de dire que l'Homme est un éternel insatisfait...


C'est la société actuelle qui nous bombarde d'informations et de « normes », dont le seul effet est de susciter des désirs en nous, de nous donner des complexes...


Cela nous pousse à consommer
toujours plus des choses dont nous n'avons pas réellement besoin, à
ne pas nous accepter comme nous sommes et ne pas apprécier qui nous
sommes, ce dont nous sommes capable et ce que nous avons.


Si vous n'avez pas tels ou tels
critères vous n'êtes pas bien, pas beau... vous n'êtes pas...


A cause de la société de
consommation, qui nous pousse à toujours acheter plus, vouloir plus,
ne pas prendre le temps d'apprécier ce que l'on a, nous n'avons
carrément même plus le temps de vouloir les choses, et donc on
n'apprécie rien !


Plus votre
attention sera retenue et concentrée sur ce qui vous manque, sur ce
que vous n'avez pas, plus vous entrerez dans une spirale au sein de
laquelle votre moral sera atteint et vos pensées focalisées vers ce
manque. Cela tournera en boucle dans votre tête.


Ne voir que les aspects négatif de sa
vie, employer constamment un vocabulaire négatif, attire encore plus
de négativité à vous.


Prenons un exemple :


Lorsque je suis énervée: j'adopte une
attitude et un langage qui est imprégné d'énervement, de colère
(et autres émotions et sentiments négatifs associés), que je
divulgue et diffuse autour de moi.


Les destinataires de mon message envoyé
via un canal de communication «négatif», vont eux même le
ressentir comme une agression et me renvoyer une image, un message
empreint de négativité.


Cela va même me conforter dans ma
colère et mon énervement, et faire accroître en moi encore plus de
sentiments négatifs : c'est un cercle vicieux.


Et cela se vérifie pour tout dans la
vie.


Autre exemple :


si en allant au boulot le matin, j'ai
un accrochage avec mon véhicule, et que je reste focalisé là-dessus
toute la journée, il y a 100% de chance que je sois exécrable à
mon boulot et que mes collègues me renvoient ma mauvaise humeur, que
je sois moins efficace dans mon travail etc... C'est un cercle
vicieux.


Donc STOP


Pour pratiquer la Gratitude: faites une pause et dites MERCI.


Je vous invite à faire une pause, pour
vous recentrer et sortir de ce cercle vicieux de la
négativité!


«Soyez reconnaissants pour ce que vous avez, ayez de la gratitude et vous finirez par en avoir plus. Si vous vous concentrez sur ce que vous n’avez pas, vous n’en aurez jamais assez»– Oprah Winfrey


Comment vivre plus
heureux en sortant du cercle vicieux de la négativité?


Par une pratique ancestrale et bien
trop longtemps oubliée: celle de la gratitude.


Il s'agit tout simplement de faire
l'inverse
de vos comportement habituels face aux situations que
vous avez à affronter, auxquelles vous devez faire face, vos
habitudes de vie.


Changez vos habitudes!!! ne passez votre vie, votre temps à vous focaliser sur ce qui vous fait du mal.


Arrêtez-vous!!! prenez du temps, pour
voir et prendre conscience de ce qui vous entoure et vous fait du
bien.


La gratitude permet à une personne
de diriger son attention vers les choses positives de sa vie et à ne
plus se concentrer sur ce qui lui fait défaut.


La gratitude incite à développer
des émotions positives
par un changement de focus et de
vocabulaire: on ne dira plus «je veux ça» mais «je suis
content d'avoir ce que j'ai déjà
».


On rentre alors dans un tout autre
cercle, non plus vicieux mais un cercle vertueux de la positivité.


Je vois le positif, je suis positif, je
diffuse de la positivité qui rejailli sur moi etc...


Prenez 5 minutes pour voir, constater
et prendre conscience par exemple de:


  • votre environnement: la nature est si belle et a tellement à offrir/ ce que vous avez en terme de biens notamment
  • vous même: vous êtes quelqu'un avec des qualités ne l'oubliez pas! et trop souvent on le nie, on l'occulte, on en fait abstraction, alors qu'il faudrait les mettre en avant ce qui serait bénéfique sur deux plans essentiels au bien-être et développement personnel à savoir l'estime de soi et la confiance en soi. Ne négligez plus vos qualités!!!
  • autrui: notre entourage est essentiel à notre existence, c'est lui qui nous renvoi notre image, qui fonde nos valeurs, c'est aussi à travers lui qu'évolue notre estime de soi et notre confiance en soi. Il faut gratifier son entourage de 2 façons: leur dire «merci», être reconnaissant envers eux, ET leur diffuser cette pratique de la gratitude afin qu'il rayonne dans votre vie et dans la leur.


Pour toutes ces choses dites: MERCI!
Et constatez comment vous vous sentez mieux... vous ne vous sentez
pas mieux? Vous ne me croyez pas?


Pratiquez la gratitude: dites un MERCI conscient.


Les chercheurs en neurosciences s'y
sont attelés dès les années 90, et c'est scientifiquement prouvé:


Ils ont démontrés que la pratique de la gratitude produit des bienfaits sur notre organisme, lequel sécrète et libère des hormones (dopamine et sérotonine entre autres) de nature à provoquer chez nous un état d'apaisement, de plaisir, de bonheur...


En somme, pratiquer la gratitude quotidiennement est un gage de bonne santé et de longue vie.


Pour se sentir mieux: il n'est pas
suffisant de dire «merci» de façon machinale comme on le fait
parfois de manière inconsciente, par habitude, en guise de
politesse.


Il faut rajouter une dimension
essentielle: la conscience!


Il faut exprimer la gratitude en
toute conscience
.


Il va vous falloir ressentir les choses
au plus profond de vous-même.


Pratiquer la gratitude au quotidien
passe par deux niveaux de conscience:


1-
la conscience d'un bienfait, objet de la gratitude (une chose réelle
ou immatérielle) dont vous êtes reconnaissant pour vous, dans votre
vie...


2- la conscience que ce bienfait dont vous êtes reconnaissants est l’œuvre de quelqu'un d'autre ou d'autre chose qui ne dépend pas de vous (autrui, la nature, la vie...). car il ne s'agit pas d'être imbu de sa personne...


Les Bienfaits de la
gratitude.


En résumé, 4 pôles majeurs de bénéfices:


  • le
    bonheur
    : accroissement de cet état émotionnel
    (sous l'effet des endorphines libérées dans l'organisme,
    attraction positive ou cercle vertueux de la positivité...) + effet
    sur le long terme
    (la pratique devient une habitude)
  • libère
    du matérialisme
    : prend la société de consommation
    à contre-pieds, apprécier ce que l'on a pousse à moins vouloir
    consommer autre chose
    de façon automatique et parfois
    inutilement.
  • crée
    et renforce le lien social
    : développer et
    entretenir une attitude positive attire les autres à nous
    (empathie, disponibilité...), la gratitude est une pratique
    humaniste.
  • meilleure
    santé physique et mentale
    : diminution du stress,
    amélioration sur les maladies cardiaques..., effets des endorphines
    sur l'organisme...


"La gratitude est la porte ouverte à la puissance, la sagesse, la créativité de l’Univers". - Deepak Chopra


Avoir de la Gratitude, c'est être reconnaissant...


Comment pratiquer la
Gratitude ?


Voilà un plan d'action en 4 étapes:


  • Prendre le temps et se poser les questions suivantes: de quoi suis-je reconnaissant dans ma vie ? Envers qui j'éprouve de la reconnaissance ? Ne vous fixez pas toujours sur la même chose, pensez à varier l'objet de la gratitude afin de ne pas en rendre les bienfaits banals. Vous pouvez utiliser un moment fort de votre vie pour en prolonger les effets. Prenez un événement de votre vie qui vous a procuré un immense bonheur, revivez ce moment et imprégnez-vous en pour en extraire tout le ressenti positif et le laisser vous envahir. En quoi puis-je être reconnaissant envers moi-même? Cette question va vous permettre de vous interroger sur vos qualités afin de les mettre en valeur. Je vous le dis à nouveau: tout le monde a des qualités!!!
  • Tenir un journal de gratitude. Il faut faire entrer la gratitude comme une habitude dans votre vie.


Je vous disais un peu plus haut dans
cet article qu'il allait falloir changer vos habitudes!


Voici
le conseil que j'applique à moi-même et que je vous donne : Ne
vous évertuez pas à perdre une mauvaise habitude en la bannissant
de vos pratiques, car cela vous demandera énormément de temps et
d'énergie, sans garantie de succès.


Au lieu de cela: REMPLACEZ une mauvaise habitude par une bonne habitude.


Re-Programmez-vous!


Vous
aviez l'habitude de vous plaindre ?! EFFACEZ Ne vous plaignez
plus REMERCIEZ.


NB:Il faut entre 12 jours et un mois au cerveau humain pour qu'une pratique régulière devienne une habitude.


Tenir un journal de gratitude est un excellent moyen pour mettre du bonheur au quotidien dans votre vie.


Vous
pouvez donc tenir un journal de gratitude, dans lequel vous prendrez
soin de lister toutes les
choses, aussi petites soient-elles, envers lesquelles vous éprouvez
de la reconnaissance.


Et
tous les jours (ou 3 jours par semaine), pendant 1 mois pratiquez la
gratitude (au bout d'un mois la gratitude sera devenue une
habitude).


Vous pouvez n'identifier que 3 choses, ou personnes, ou moments pour lesquels vous avez de la gratitude, pas besoin d'établir une longue liste, ce n'est pas une litanie...


Vous pouvez avoir de la gratitude pour quelque chose qui arrive à un de vos proches. Si votre conjoint a une promotion à son travail par exemple, vous pouvez avoir de la gratitude pour cela...


Vous
pouvez pratiquer la gratitude le
matin, pour un bon réveil
plein de positivité, et/ou le soir
pour dresser un bilan positif et trouver un meilleur sommeil.


Au quotidien :


  • Positivez
    votre langage:
    suivant le même principe sus-exposé et toujours afin de générer
    un cercle vertueux autour de vous, optez pour un vocabulaire
    positif, des tournures de phrases positives, un cheminement de
    pensées positif.


D'ailleurs, sans entrer dans plus de
détails, le cerveau humain (l'inconscient plus précisément) ne
comprend pas les négations.


Si vous demandez une action à votre
cerveau par une formulation négative, ne vous étonnez pas, au
final, de faire tout le contraire...


Mettez donc votre cerveau au service
de vos besoins et de vos objectifs en adoptant un vocabulaire et des
formulations positifs.


  • Soyez conscient de ce qui
    vous entoure, de ce qui se passe autour de vous et même de ce qui
    se passe en vous.


Avoir conscience du monde qui nous
entoure ça va du simple levé du soleil à l'observation d'un
sourire sur des lèvres...


Avant, les habitants de ce monde
n'étaient pas pervertis par toutes les technologies d'aujourd'hui,
les Hommes vivaient plus en adéquation avec la nature, ils avaient
plus conscience via leurs sens, de leur environnement, de leur
sensations...


De nos jours, nous vivons
mécaniquement, de façon machinale, sans nous soucier de ce qui
nous entoure, sans prendre la juste valeur de ce que l'on a...


Vous ne voyez toujours pas de quoi vous pourriez être reconnaissant? Je vais vous guider par quelques exemples (mais la liste peut être très longue)


  • Vous êtes sûrement en bonne santé.
    Soyez-en reconnaissant.
  • Vous avez
    sûrement une maison, de quoi boire et manger au quotidien. Soyez-en
    reconnaissant.


  • Si vous
    avez un travail, une famille et des amis qui vous aiment. Soyez-en
    reconnaissant.
  • Vous
    disposez d'un confort de vie (électricité, eau courante,
    internet...). Soyez reconnaissant.
  • Vous avez des opportunités qui se
    présentent à vous : voyage, formations, éducation. Soyez-en
    reconnaissant.
  • Pour toutes les facultés dont vous
    bénéficiez (lire, parler, apprendre...). Soyez reconnaissant.


Soyez
reconnaissant pour TOUT car cela permet de ne pas prendre les choses
de votre vie pour acquises. Regardez autour de vous les gens
qui n'ont pas ce que vous avez !! et Cessez de vous plaindre !!


«Le bonheur c’est de continuer à désirer ce que
l’on a»
. Saint Augustin


Pour finir je voudrais vous donner
quelques conseils:


  • Ne tombez pas dans l'excès
    de gratitude à voir du positif partout !!!!
  • Soyez heureux et rendez les
    autres heureux
    . N’hésitez
    pas à exprimer votre joie autour de vous. Vous pourriez être
    surpris de l'effet produit...
  • Diffusez la pratique de la gratitude
    autour de vous
    . Faites remarquer
    aux gens que le bonheur est tout autour d’eux afin qu'eux aussi
    soient heureux.


Diffusez la Gratitude autour de vous, qu'elle devienne virale et se répande dans le monde.


J'espère avoir réussi à vous motiver à
pratiquer la gratitude au quotidien et à la diffuser autour de vous
afin de d'embellir votre vie et pourquoi pas le monde.


Cicéron disait d’ailleurs :


La gratitude est la mère de
toutes les vertus.


N'hésitez pas à me dire ce que vous en
pensez en commentaire, à liker et partager cet article.


Avec Gratitude.


Peace.


ZONE DE CONFORT: Osez en sortir!

Sortir de sa zone de confort et aller défier l'inconnu.


Vous en avez marre de la routine? Vous avez envie de vous ouvrir à de nouveaux horizon?


Il est peut-être temps pour vous de sortir de votre zone de confort.


Même si ce genre d'aspirations peut
vous prendre à n'importe quel moment de votre vie, je trouve que le
sujet s'y prête particulièrement avec la nouvelle année qui
commence.


J'ai moi-même par le passé, eu
l'occasion de mettre en œuvre des actions afin de sortir de ma zone
de confort. C'est donc en connaissance de cause que je peux en parler
aujourd'hui et vous faire part de mes expériences.


Comme vous le savez, j'ai décidé de
placer cette année nouvelle sous le signe du développement
personnel.


Je me suis interrogée, comme je vais
vous inviter à le faire dans ce développement, sur la dernière
fois où je me suis mise dans une situation inconfortable... Je me
suis aperçue que cela commençait à dater …


On ne se rend pas compte à quel point on peut confortablement s'installer dans une routine de vie, et laisser le temps défiler, notre vie nous échapper.


C'est pourquoi je me motive à refaire
l'expérience de sortir de ma zone de confort et que je vous emmène
avec moi dans cette aventure!


Dans cet article je me propose donc de
vous faire (re)découvrir ce qu'est une zone de confort, les
bénéfices qu'il y a à en sortir et comment y arriver.


QU'EST
CE QUE LA ZONE DE CONFORT?


Je me sens bien et en sécurité dans ma zone...


Imaginez-vous chez vous assis au chaud dans votre salon, avachi dans votre canapé en mode cocooning … comment vous sentez-vous? Bien... A l'aise... Confortable...Invulnérable peut-être... on peut dire que vous êtes dans une zone de confort.


La zone de confort est une zone dans
laquelle on se sent naturellement bien et en sécurité
.


C'est tout à fait naturel et nous avons tous besoin d'une zone comme celle-ci, où on se sent en sécurité, où nos actions sont automatiques, où l'angoisse n'existe pas, bref une zone où nous avons nos repères...


Notre foyer, notre situation
professionnelle, notre savoir, nos compétences acquises, sont autant
de choses qui nous rassurent et sur lesquelles nous pouvons nous
appuyer pour avancer.


QUE SE PASSE-T-IL SI NOUS SORTONS DE NOTRE ZONE DE CONFORT?


Vous, par exemple, qui n'avez jamais
pris la parole en public, que ressentiriez-vous si vous étiez
confronté à une telle situation? du
stress, de la peur, de la panique...


Et vous savez pourquoi? Parce que justement ce sont les indicateurs typiques de la sortie de zone.


Dîtes vous qu'à chaque fois que vous ressentez des sentiments tels que la peur, le stress ou la panique, c'est que vous avez franchi les limites de votre zone de confort.


Nous pouvons en conclure que les limites de la zone confort, c'est l'inconnu.


De fait, sortir de cette zone, c'est repousser ses limites / aller vers l'inconnu.


Certaines personnes peuvent passer leur vie sans jamais émettre un soupçon de souhait de sortir de leur zone de confort. Tandis que d'autres, s'interrogent sur leur condition, se lassent de la routine et repoussent leurs limites. Pourquoi ?


POURQUOI
SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT ?


Sortez de votre zone de confort: allez explorer l'inconnu!


Pour comprendre les bénéfices qu'il y a à sortir de sa zone de confort, il faut s'intéresser à ce qui pousse certaines personnes à ne pas en sortir et les inconvénients qu'il y a à y rester.


L'être humain a une tendance naturelle à avoir peur de l'inconnu et se sentir paralysé au moment d’entreprendre un projet, ou d’effectuer un changement décisif dans sa vie.


En effet, la peur de l'inconnu est un frein d'une puissance considérable et dénote un manque de confiance en soi.


Cette peur décourage et beaucoup d'entre nous se posent en observateur non seulement de leur vie mais également de celle de ceux qui osent, en portant sur ces derniers un regard envieux et admiratif.


Rester
dans sa zone de confort est dans ce cas synonyme de
regrets.


J'ai personnellement fais l'expérience de cette peur, et par conséquent éprouvée des regrets quant à des opportunités que je n'ai pas su saisir.


En effet, j'ai été admirative de certaines personnes de mon entourage qui ont fait le choix de s'expatrier pour leurs études ou à l'issu de celles-ci, et qui ont ouvert leurs horizons par cette expérience enrichissante.


Encore aujourd'hui, j'ai énormément d'admiration pour les gens qui sont capables de prendre un sac à dos, un passeport et un guide du routard pour explorer le monde, et j'éprouve des regrets à n'avoir jamais eu le courage de me lancer dans une telle aventure.


Rester
dans sa zone de confort peut également amener à l'ennui,la
frustration et le mécontentement et être dans ce cas
synonyme
de
souffrance.


Notre quête légitime du développement personnel va nous inciter à nous défaire de la négativité que représentent les regrets et la souffrance, et par voie de conséquence, à sortir de notre zone de confort.


SORTIR OUI. MAIS POUR ALLER Où?


Sortez de votre zone de confort: faites le grand saut vers l'inconnu!


Vers une zone qui va nous permettre de passer des paliers pour atteindre notre épanouissement et notre réalisation personnelle.


Geoffrey COLVIN, auteur de Talent is
overrated,
qui s'intéresse au
«petit plus», à l'avantage, que possèdent les world-class
performers (artistes de classe mondiale) par rapport aux autres,
dégage la notion de « pratique délibérée » ou
« entraînement réfléchi » (deliberate
practice
).


Il existerait une zone, au-delà de la zone de confort et en-deçà d'une zone de panique (où rien n'est possible), une zone d'apprentissage qui permettrait d'atteindre l'excellence, au moyen d'un entraînement réfléchi.


Cette même zone est autrement appelée: zone de stress, zone de challenges, zone de risque calculé...


C'est
précisément cette zone qu'il faut pénétrer, investir, explorer,
expérimenter : challengez-vous !!!
visez l'excellence...


SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT: les bénéfices?


Appropriez-vous la zone de challenges jusqu'à ce qu'elle devienne votre zone de confort... et sortez-en à nouveau... telle est la méthode pour devenir une meilleure version de soi-même.


Aller explorer de nouveaux horizons, rompre avec nos habitudes de vie / notre routine, développer de nouvelles capacités, découvrir de nouveaux domaines etc... tels sont les bénéfices que peut nous apporter le fait de Sortir de notre zone de confort.


Vous n'êtes pas convaincu ? Voici
d'autres bénéfices :


*Vous apprendrez à vaincre vos peurs et parviendrez à vous adapter à différentes situations.


*Vous (re)découvrirez votre potentiel. Vous ferez des choses dont vous ne soupçonniez même pas l’existence et dont vous vous sentiez incapable. Par conséquent, vous aurez davantage confiance en vous.


*Votre vie va devenir plus riche, plus intéressante, voire trépidante.


*Vous allez développer votre créativité et booster votre intelligence.


*Vous améliorerez et enrichirez votre réseau social par les nouvelles rencontres que vous ferez.


Et maintenant, la grande question :
comment faire ?


COMMENT SORTIR SE SA ZONE DE
CONFORT ?


Avant de se lancer dans quelconques expérimentations dans ce domaine, il faut se sentir prêt et surtout ne pas se mettre en danger sous prétexte de vouloir aller vite et fort. Rappelez-vous qu'il s'agit d'intégrer une zone de risque contrôlé!


Il ne s'agit pas d'emblée de se lancer
dans une activité de saut à l'élastique alors que vous avez une
peur bleue du vide !!!


Commencez par délimiter votre zone de confort, c'est-à-dire identifiez vos limites.


Ensuite envisagez de débuter par des choses simples, des choses que vous pourrez même effectuer dans un cadre privé et sans jugement.


Osez, par exemple, essayer de
nouvelles saveurs culinaires
.


Autre exemple que j'ai personnellement
expérimenté : l'ouverture d'esprit musical.


J'étais imprégné d'une
culture musicale propre à mes origines et à mon éducation.


Le jour où j'ai décidé de m'ouvrir à d'autres styles musicaux, ma vie a littéralement changé, car je me suis sentie riche de mon éclectisme et de pouvoir m'entretenir avec des personnes d'horizons musicaux différents des miens.


Je suis antillaise. J'écoutais principalement du zouk, du reggae et du ragga-dancehall. Aujourd'hui j'écoute toute ces musiques, et aussi du rock, de la pop, de la variété (française et internationale), du hip-hop, etc...et je me suis même surprise à aimer la country !!!


C'est en connaissance de cause que je vous incite à expérimenter par vous même des nouvelles "activités", dont les bienfaits se feront sentir à tous les niveaux de votre existence.


Riche de vos expériences personnelles et fort de votre nouvelle confiance vous, il ne vous reste plus qu'à vous affirmer et élargir votre cercle social.


Vous pouvez, par exemple, initier de
nouvelles relations en prenant une plus grande part aux
conversations.


Osez aller vers les autres, adoptez une
attitude positive, habillez votre visage d'un sourire, et vous verrez
que tout deviendra plus facile.


Si quelqu'un s'adresse à vous, ne vous
renfermez pas, ne fuyez pas. Au contraire, enrichissez-vous de ce
dialogue...


Enfin, sachez saisir les opportunités qui se présentent à vous. Soyez ambitieux !


Sortez de votre zone de confort
Ouvrez-vous à un monde de possibilités !!!


En résumé, vous détenez maintenant 5 clés qui vous permettront de sortir de votre zone de confort :


*identifier sa zone


*sortir progressivement de sa zone (en se lançant des petits challenges)


*apprendre régulièrement
quelque chose de nouveau


*élargir son cercle social


*saisir les opportunités qui se présentent


«Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude...»

Pablo Neruda.


Pour ma part, cette année j'ai décidé de sortir de ma zone de confort notamment en osant prendre la parole en public, car c'est quelque chose qui m'effraie depuis mon plus jeune âge.


Et vous? Quelles actions allez-vous mettre en œuvre pour sortir de votre zone de confort? Dites-le moi dans les commentaires ci-dessous.


La force des objectifs... ou Comment tenir ses bonnes résolutions

Le temps des bonnes résolutions

 

Ça y est : c’est enfin la nouvelle année !!!

Et souvent une nouvelle année est synonyme de nouveau départ !!!

Qu’il s’agisse de:

  • perdre du poids,
  • se mettre au sport,
  • positiver,
  • avoir une alimentation plus saine,
  • être moins stressé,
  • arrêter le tabac
  • etc…

Statistiquement 42% des français prennent des bonnes résolutions pour la nouvelle année.

Cependant, on observe dans la pratique, que pour la grande majorité, nous n’arrivons pas à adhérer et à tenir nos résolutions.

Pourquoi ? Par manque d’ambition et de réalisme…

Tout le monde à un « rêve », aussi petit soit-il. Et toutes les résolutions que nous prenons avec la nouvelle année sont autant de « rêve » que l’on voudrait réaliser.

Un rêve peut devenir réel. Et c’est à nous de faire en sorte qu’il le devienne en nous fixant des objectifs pour y arriver.

Car au final un objectif n’est rien d’autre qu’ un rêve que l’on concrétise.

Vous prenez de nouvelles résolutions ? Alors se fixer des objectifs pour les atteindre est essentiel est sûrement le meilleur moyen de les tenir.

 

Se fixer des objectifs: Quel bénéfice?

Trois points essentiels :

 

Se concentrer sur l’essentiel et aller au bout des choses

Afin de vous fixer des objectifs, vous devrez vous interroger sur ce que vous voulez réellement. Ainsi, vous fixer des objectifs va vous permettre de vous recentrer sur ce qui est important. Et de gérer vos priorités dans vos prises de décision.

L’organisation de votre journée s’en trouve ainsi facilité. Il ne vous reste plus qu’à vous prendre en main et tendre vers vos objectifs.

 

Gagner en motivation

Vous vous fixez des objectifs afin d’atteindre un but précis. Et l’obtention de résultats satisfaisants va contribuer à augmenter votre capital confiance. Cela va donc vous stimuler à atteindre votre « rêve » et à vous impliquer encore plus fortement dans votre projet.

Se fixer des objectifs est donc source de motivation et un moyen incontestable d’encouragement dans la réussite de vos projets.

 

Le développement personnel

Se fixer des objectifs et chaque jour avancer dans la réalisation de ces objectifs est excellent en terme de développement personnel.

Vous passerez par toute une série de transformation afin de devenir une meilleure version de vous-même. Vous serez non seulement plus productif, mais en plus, vous gagnerez en maturité.

Les leçons que vous tirerez des obstacles que vous aurez rencontrés et surmontés, vous aideront à avancer dans votre vie.

Votre vie va donc tout simplement changer. Et la satisfaction ressentie au quotidien va vous permettre de retrouver un bien-être certain.

Enfin, la satisfaction personnelle que vous tirerez dans l’atteinte de vos objectifs va décupler de manière exponentielle l’estime que vous aurez pour vous-même.

 

Se fixer des objectifs: Comment faire ?

 

L’écriture est votre amie

Dans le monde moderne, où circulent milliards d’informations, il est de moins en moins évident de rester concentrer.

Il est donc important, dans un premier temps, de noter ses objectifs afin de ne pas en être détourné. Vous devez mettre vos objectifs noir sur blanc. Et les relire régulièrement afin de vous en imprégner et les garder constamment à l’esprit. Cela augmente considérablement la probabilité que vous les accomplissiez.

Deuxièmement, écrire vos objectifs, vous donnera plus de structure dans les moyens à mettre en œuvre afin de les réaliser. En somme, vous y verrez plus clair…

Il se peut que votre objectif à long terme soit ambitieux. Admettons que vous soyez obèse et que vous projetiez de perdre 50 kilos en 12 mois soit environ 4 kg par mois. Cet objectif global devra donc être scindé en deux sous-objectifs. L’un porté sur la pratique sportive et l’autre sur le rééquilibrage alimentaire. Chacun de ces sous-objectifs pourront eux-mêmes être également déclinés en autant d’items, dont la réalisation tendra vers l’objectif final.

NB : Je précise que cet exemple n’est donné qu’à titre indicatif. Il est conseillé et même fortement recommandé (pour tout domaine touchant à la santé d’une manière générale), de se faire aider, assister, accompagner, par des professionnels dans ce genre de projets.

 

A vos SMART… prêt ? Partez !

Utiliser le modèle S.M.A.R.T pour définir ses objectifs.

Le modèle SMART est un très bon outil à mettre en œuvre lorsqu’on veut se fixer des objectifs.

Cette méthode consiste à se fixer des objectifs intelligemment: on parle d’objectif smart.

Selon ce modèle, un objectif doit être :

Spécifique, précis et clair (1 ou 2 phrases compréhensibles).

Mesurable, quantifiable car permet de suivre les progrès (exemple : régime).

Atteignable, Approprié, Ajustable, aussi ambitieux soit-il, il doit être possible d’y parvenir.

Réaliste, en fonction de son environnement et de ses capacités.

Temporellement défini, se fixer des objectifs à long/moyen/court terme et prioriser le court terme pour mener des actions concrètes.

Quelques exemples pour mieux comprendre.

Par exemple si votre résolution 2019 est d’arrêter de fumer. Vos objectifs smart pourront donc se découper en une suite de périodes au cours desquelles vous allez successivement diminuer la quantité de cigarettes fumées.

« Je fume 10 cigarettes par semaine soit 1 paquet et demi par mois. Chaque semaine je diminue ma consommation de 2 cigarettes jusqu’à ne plus fumer du tout. » Spécifique, Mesurable, Approprié, Réaliste, et défini dans le Temps.

Autre exemple, si cette année vous décidez de vous (re)mettre au sport.

Objectif smart : « D’ici 3 mois je souhaite faire 4 heures de sport par semaine ».

Ce qu’il faut bien garder à l’esprit : ce n’est pas parce que vous ferez une entorse à vos résolutions qu’il vous faut baisser les bras et abandonner. Ayez une attitude de vainqueur, rebondissez !

Pour ma part, j’ai déjà fait état dans ma présentation de mon objectif principal de cette année: réussir à tenir mon blog en publiant un article par semaine soit 52 articles. Dans ces articles, je vous invite (et vous motive j’espère) dans ma quête du développement personnel.

Vous doutez encore? Je vous invite à faire ce simple exercice. Fermez les yeux et imaginez vous ayant atteint vos objectifs à long terme. Visualisez cette image. Imprégnez-vous en et gardez-la dans votre tête comme source de motivation !

 

« Il n’y a point de vent favorable pour celui qui ne sait où il va ». Sénèque

 

PASSEZ A L’ACTION !!!

 

…et bonne année…

N’hésitez pas à me faire part de vos objectifs en commentaires. Et en parlant d’objectifs, j’ai un cadeau pour vous. Vous qui avez lu cet article jusqu’au bout, vous n’allez certainement pas repartir les “mains” vides. Je vous invite donc à télécharger GRATUITEMENT le Guide “Les 5 piliers de la réussite” pour connaître les 5 domaines primordiaux dans lesquels vous devez absolument investir vos efforts pour implémenter la réussite dans votre vie.

 

En Savoir Plus