Comment maîtriser la prise de parole en public peut faire une réelle différence dans votre vie.

Parler en public ? 3 personnes sur 4 déclarent ne pas “aimer” ça !

Alors vous vous demandez peut-être pourquoi vous devriez vous soucier de parler en public. Surtout si vous faites partie de ces trois quart de la population. Au delà de ne pas “aimer” parler en public il se pourrait même que vous ayez littéralement “peur” de parler en public.

Cependant développer votre capacité à prendre la parole en public présente des avantages  non négligeables pouvant avoir des répercussions positives dans votre vie professionnelle et personnelle.

Parmi ces avantages, il y a évidemment la confiance en soi, mais également la possibilité de développer des aptitudes très élevées en matière de communication.

Tous ces avantages peuvent faire une différence réelle et positive dans votre vie.

Alors si vous recherchez un peu de motivation pour vous décider à développer votre capacité à prendre la parole en public, je vous invite à considérer plus en détail les avantages de la prise de parole en public.

 

Quels sont les avantages de parler en public?

La plupart des gens ne pensent pas beaucoup aux avantages de parler en public. Alors qu’il s’agit en réalité d’une capacité qui – si on la développe – touche tous les aspects d’une vie.

Parler en public contribue à renforcer votre confiance.

Les défis que vous allez devoir relever afin de prononcer votre discours vont alimenter votre confiance.  D’autant plus qu’une fois l’épreuve relevée, vous ressentirez un sentiment d’accomplissement et de soulagement. Imaginez également ( en cas de “succès”) l’impact des  retours positifs de vos pairs et de votre public sur votre niveau de confiance.

Si vous vous exercez à parler en public et continuez à prononcer des discours, vos compétences en communication orale s’amélioreront. Et à mesure que vos compétences s’amélioreront, vous commencerez à vous sentir plus à l’aise (et confiant) dans votre capacité à bien parler.

Parler en public contribue à développer votre expertise d’un sujet donné.

Pour réussir une présentation publique, vous devez effectuer des recherches approfondies sur votre sujet. Vous apprendrez où trouver les informations dont vous avez besoin pour chaque présentation et comment savoir si ces informations sont crédibles et pertinentes.

De bonnes compétences en recherche vous seront utiles dans un certain nombre de tâches professionnelles et personnelles.

De plus, disposer d’informations plus nombreuses et de meilleure qualité peut vous aider à prendre de meilleures décisions.

Parler en public contribue à renforcer vos compétences en communication orale.

La communication orale est la capacité de communiquer verbalement. La prise de parole en public est une forme de communication orale.

Plus vous vous entraînez à prononcer des discours, mieux vous serez en mesure de communiquer oralement.

Ces compétences améliorées en communication orale s’appliquent non seulement à tous les futurs discours que vous pourriez prononcer, mais elles peuvent également se retrouver dans la conversation de tous les jours.

Parler en public contribue à agrandir votre réseau.

Un autre des avantages de parler en public est que vous pourrez rencontrer d’autres personnes. La prise de parole en public peut être un excellent moyen de réseauter et de rencontrer d’autres membres de votre industrie ou qui ont des intérêts similaires.

De plus, si vous êtes celui qui prononce le discours, les participants à l’événement seront plus susceptibles d’interagir avec vous. Et lorsque l’événement sera terminé, ils seront également plus susceptibles de se souvenir de vous en tant qu’orateur.

Parler en public vous aide à surmonter votre peur.

Si vous faites rarement un discours ou une présentation, vous avez plus de chances d’avoir peur de parler en public.

Cependant, à mesure que vous en apprendrez davantage sur l’art oratoire et que vous vous exercerez à parler, votre peur est susceptible de diminuer.

Vous serez plus à l’aise pour prononcer des discours. Et votre auditoire sentira que vous êtes plus à l’aise et perçoit votre discours plus favorablement – vous donnant probablement des commentaires positifs, ce qui réduira encore plus votre peur de parler en public.

Parler en public apprend gérer le stress.

Pour la plupart d’entre nous, parler en public est stressant. Au fur et à mesure que vous en apprendrez davantage sur la prise de parole en public, vous apprendrez également à vous calmer afin de réussir votre présentation.

Certaines des techniques d’apaisement qui peuvent vous aider à passer un discours public sont les mêmes techniques d’apaisement que vous pouvez utiliser pour surmonter de nombreuses autres situations de vie stressantes.

Ainsi développer votre capacité à prendre la parole en public, même si vous le faites pour des raisons d’ordre professionnel, aura des répercussions positives sur votre vie privée.

En conclusion.

Nous venons de voir les avantages de parler en public. Et Maintenant que vous connaissez ces avantages vous pourriez être intéressé à apprendre comment améliorer vos compétences en prise de parole en public. Les meilleurs moyens d’y parvenir sont de suivre un cours de prise de parole en public et de se faire coacher sur le sujet.

Vous pourriez effectivement vous atteler à la tâche tout seul, mais les procédés – formation et coaching –  peuvent vous aider à développer vos compétences plus rapidement.

Alors ? Prêt à développer vos capacités oratoires?

je veux me faire coacher !

Pourquoi tout le monde devrait travailler sur sa confiance en soi ? Les avantages de la confiance en soi.

A regarder certains qui affichent une forte confiance en eux-mêmes alors que les autres non, on serait tenté de dire que la Confiance en Soi est une ressource “distribuée” de façon inégalitaire.

Pourtant, personne n’est né avec une confiance en soi élevée ou faible. En vrai la confiance en soi est une compétence que les gens développent et travaillent avec le temps.

Et pour couronner le tout, la Confiance en Soi est une ressource fluctuante. C’est quelque chose qui va et qui vient. Tantôt vous pouvez vous retrouver au sommet de la vague, vous allez vous sentir fort et confiant. Et à d’autres moment, vous allez carrément être dans le creux et vous sentir vulnérable…

Que faut-il faire pour rester sur la crête et garder un bon niveau de confiance en soi? Il faudrait resté constamment focus sur ses réussites plutôt que sur les échecs de sa vie. Plus facile à dire qu’à faire ?

Le sentiment qui revient généralement au sujet de la Confiance en soi c’est qu’il faut constamment travailler dessus sinon on la perd. C’est comme devoir aller à la salle de sport très régulièrement afin de développer et entretenir sa forme physique. Vous devez voir la Confiance en soi comme un muscle. Et plus vous allez travailler ce muscle, plus il vous sera facile à utiliser et à entretenir.

A chaque fois que vous êtes face à une situation qui fait appel à votre confiance en soi, vous devriez vous dire “chouette! je vais m’entraîner.”

Mais pour beaucoup malheureusement, devoir ainsi entretenir constamment leur niveau de confiance peut être décourageant. Comme un éternel recommencement ou une histoire sans fin.

Je vous exhorte chers lecteurs et chères lectrices à travailler sur votre confiance en soi !

Lisez bien la suite de cet article. Je reviens avec vous sur le POURQUOI il est important de travailler sur sa confiance en soi. POURQUOI tout le monde devrait travailler sur sa confiance en soi. Et à chaque fois que vous ne vous sentirez plus motivé à exercer votre confiance en soi, relisez cet article s’il vous plaît…

De l'importance de la Confiance en Soi.

La confiance en soi, c’est avoir confiance en sa capacité de penser et d’apprendre, de prendre des décisions et de faire des choix, d’agir, de réagir et de s’adapter aux changements qui s’offrent à soi.

Une personne se sent en confiance quand elle pense pouvoir réussir quelque chose en appliquant son jugement, ses connaissances et ses expériences antérieures.

Et ce “sentiment” influence votre vie !

Lorsque vous êtes confiant en vous et en vos capacité: vous vous sentez fort, prêt à tout réussir, à “tout arracher”, à conquérir le monde. Vous allez entreprendre des actions en étant stable et déterminé. Vous n’avez aucun doute sur vos chances de réussite…

A contrario, lorsque vous n’êtes pas en confiance, vos actions si elles existent sont timides, peu convaincantes. Vous doutez de vous et de vos capacités à réussir, jusqu’à ne plus rien entreprendre…

D’un côté votre vie sera épanouissante, la confiance en soi vous fait vous sentir bien. De l’autre, non.

Que choisissez-vous? Une vie heureuse et épanouissante ! Bonne réponse.

Et pour tous ceux qui ne sont toujours pas convaincu, voyons plus en détails comment la confiance en soi influence nos vies.


Mais avant d’aller plus loin, vous voudrez certainement – si ce n’es pas encore fait – vous procurer votre guide GRATUIT ” 10 stratégies simples et efficaces pour booster sa confiance en soi”.

Je veux télécharger mon Guide GRATUIT maintenant !

Avoir confiance en soi contribue à augmenter votre bonheur et votre estime de soi.

L’estime de soi, c’est l’évaluation par une personne de sa propre valeur.

C’est le jugement (affectif) que l’on porte sur les représentations que l’on a de soi-même. En d’autres termes, c’est la façon dont on aime l’image que l’on a de soi.

La notion d’Estime de Soi est intimement liée à celle de Confiance en Soi. Ces deux notions sont connexes, interdépendantes, à tel point que bien souvent on les mélange.

Lorsque vous croyez en vous-même – vos talents, vos capacités, votre valeur et votre potentiel – votre estime de soi et votre confiance augmentent.

La corrélation entre les deux notions est évidente et a une répercussion directe sur le bonheur auquel vous pouvez prétendre dans la vie.

Voilà comment ça marche:

Lorsque vous croyez en vous-même – en vos talents, en vos capacités, en votre valeur et en votre potentiel – votre estime de soi et votre confiance augmentent.

Ainsi vous croyez être digne de la vie dont vous rêvez et du succès que vous désirez. Non seulement vous aurez plus confiance en vous, mais vous accepterez plus facilement vos échecs, vous vous accorderez le crédit que vous méritez, accepterez de nouveaux défis et deviendrez plus heureux.

C’est logique quand on y pense… Avoir une bonne estime de soi et confiance en soi nous fait nous sentir bien dans notre peau. Et quand on se sent bien dans sa peau, on est tout simplement heureux !

Avoir Confiance en Soi permet de diminuer le stress et l'anxiété.

Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous vous retrouvez dans des situations inconfortables, à quel point votre niveau de stress augmente?

Par exemple, si vous n’êtes pas à l’aise avec le fait de devoir vous exprimer en public, vous pourriez notez divers symptômes dû au stress, tels que:

  • les mains moites,
  • le cœur qui s’arrache de la poitrine,
  • des sueurs froides,
  • des tremblements,
  • les idées qui s’embrument,
  • etc…

On peut clairement voir avec ce genre de situation que le stress et l’anxiété vous placent dans le creux de la vague.

Non seulement cela vous conduit à douter de vous-même sur le moment mais vous commencez en plus à croire que vous n’avez ni les connaissances ni l’expérience nécessaires pour mener à bien la tâche en question… même si ce n’est pas vraiment le cas.

En tout état de cause, le manque de confiance en soi cause une souffrance psychologique qui se manifeste physiquement par du stress et de l’anxiété.

Et c’est là que s’installe un cercle vicieux. Parce que le stress et l’anxiété vous font vous sentir de moins en moins confiant.

Alors, développer et entretenir un bon niveau de confiance en soi va vous maintenir éloigné du stress et de l’anxiété.

Parce que vous saurez avec la certitude et la conviction la plus intime que vous pouvez affronter n’importe quel situation. Vous ne serez plus en proie au stress et à l’anxiété. Vous redeviendrez maître de votre corps et de vos pensées. Et vous retournerez au sommet de la vague !

Avoir Confiance en Soi motive à l'action.

Une personne ayant confiance en sa capacité d’accomplir une tâche avec succès est plus susceptible de passer à l’action et de saisir les opportunités qui se présentent à elle.

C’est ce qui se passe notamment lorsqu’une personne est plus compétente qu’une autre dans un domaine donné. Mais à une petite subtilité près que je vais vous exposer.

Prenons l’exemple d’une personne ayant des compétences dans le domaine du développement web. Elle se positionnera plus facile sur une demande de création de site web qu’une autre personne ne possédant pas les compétences requises.

De par ses compétences cette personne jouit d’un bon niveau de confiance. C’est ce que j’appelle de la Confiance en soi conditionnelle.

Mais est-ce à dire que l’autre personne, celle qui ne possède pas les compétences en question, n’a pas confiance en elle?

Peut-être que oui… Mais pas forcément !

Parce qu’elle peut très bien nourrir un sentiment de compétence. Rappelez-vous, le confiance en soi c’est un sentiment de croire en soi et en ses capacités afin de pouvoir faire face à toutes les situations.

Il se peut donc très bien qu’une personne jouissant d’une bonne confiance en elle saisisse une opportunité alors même qu’elle n’a pas les compétences qu’il faut à l’instant T. Parce qu’elle croit en elle, en ses capacités et qu’elle sait qu’elle va réussir à acquérir les compétences requises pour mener à bien son projet.

C’est donc ça avoir confiance en soi ! La compétence et le sentiment de compétence permettent de passer à l’action en toute confiance et beaucoup plus souvent.

Avoir confiance en soi inspire la confiance.

Lorsque vous avez confiance en vos capacités, les gens sont plus susceptibles de vous faire confiance, de vous écouter et de vous suivre.

C’est comme pour une élection.

Prenez un candidat affirmé et sûr de lui, qui communique avec énergie sur les projets qu’il compte mettre en œuvre.

Et prenez en un autre qui possède une personnalité un peu plus réservée, avec moins de conviction dans ses discours.

Sincèrement. Pour qui allez-vous voter?

La confiance en soi attire et inspire la confiance, tout simplement…

Avoir confiance en soi permet d'avoir un grand potentiel de réussite.

Des études menées sur le sujet montrent qu’il existe une forte corrélation positive entre des niveaux élevés de confiance en soi et de réussite.

Cela ne veut pas dire que les personnes qui ont des problèmes de confiance ne réussiront pas.

Cependant, ces recherches montrent que les personnes ayant un niveau de confiance en soi plus élevé réussissent mieux dans de nombreux domaines de la vie.

Pourquoi cela?

Il faut rechercher les réponses dans la notion d’auto-efficacité.

Les personnes ayant un bon niveau de confiance en soi ont ce sentiment qu’elles ont la capacité innée d’atteindre leurs objectifs, de surmonter les difficultés et de réussir.

Et quand quelqu’un croit en ses capacités, il est plus probable qu’il essaye jusqu’à ce qu’il réussisse.

A cela vient se greffer l’expérience (de la réussite), qui fait que ces personnes – habitées par l’efficacité personnelle – se retrouvent dans un cercle vertueux, un genre de prophétie auto-réalisatrice.

Du fait de leur confiance en soi, elles réussissent à atteindre leurs objectifs, ce qui les rend encore plus confiantes pour toujours mieux réussir !

En conclusion

C’est maintenant la fin de cet article dont le but clairement affiché était que compreniez les avantages de la confiance en soi, que vous en mesuriez l’importance, afin de ne pas négliger la nécessité de la développer et de l’entretenir.

Et si maintenant vous vous demandez comment vous pouvez travailler sur votre propre confiance en soi, je vous invite à parcourir les autres articles de ce Blog et à télécharger si ce n’est pas encore fait votre guide GRATUIT “10 stratégies simples et efficaces pour booster sa confiance en soi”.

Je veux télécharger mon Guide GRATUIT maintenant !

Se challenger au quotidien pour avoir plus confiance en soi (checklist: 25 idées de petites victoires au quotidienne)

La confiance en soi est synonyme de souffrance pour ceux qui en manque !

Cette souffrance tient au fait que vous pouvez vous sentir «moins que» les autres. Vous ressentez de l’incertitude vis-à-vis de ce que vous pensez et ce en quoi vous croyez. Votre manque de confiance vous rend inconscient de vos propres forces. Ces sentiments peuvent vous amener à aborder la vie avec timidité, ou avec une attitude défensive ou encore un besoin excessif de plaire aux autres.

Et ne vous y trompez pas: ceux qui peuvent paraître les plus confiants ne le sont pas nécessairement… Certaines personnes peuvent en effet projeter une image de confiance sans la posséder réellement.

Parce que la confiance en soi ne tient pas uniquement aux actes que nous sommes capable d’accomplir mais également à notre estime personnelle.

Sachez qu’une saine et solide confiance en soi repose également sur un bonne estime de soi-même. C’est-à-dire sur un sentiment positif envers vous-même, vos idées et votre valeur qui vous permet de prendre bien soin de vous, de vous mettre sur un pied d’égalité avec les autres et d’être fier de vous-même et de la façon dont vous vivez.

Alors, pour sortir de la souffrance engendrée par le manque de confiance en soi, il vous est possible de mettre en œuvre diverses stratégies très efficaces. Sujet que j’aborde dans un guide gratuit que vous pouvez télécharger en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Je télécharge le Guide GRATUIT "10 stratégies simples et efficaces pour booster sa confiance en soi"

Et dans cet article je vais vous exposer un exercice très simple que pouvez faire au quotidien qui va soutenir votre estime personnelle, augmenter votre niveau de confiance et de fait, contribuer, tous les jours, à améliorer votre vie.

L'examen quotidien de réussite.

Cet exercice facile pour renforcer votre confiance consiste à  examiner quotidiennement vos réussites. Chaque jour, vous allez vous concentrer sur trois succès, petits ou grands, que vous avez eu.  Il peut s’agir de succès du jour ou de succès du passé.

L’important est que vous preniez quelques minutes pour visualiser mentalement ces succès,  et que vous les notiez sur un carnet.

«Succès» ne veut pas nécessairement dire des réalisations majeures ! Ne négligez pas le pouvoir de vos petites victoires quotidiennes.

En vous concentrant sur les victoires quotidiennes, vous renforcez vos actions et pensées constructives, et augmentez ainsi vos chances de remporter des petites victoires les jours suivants.

Certains d’entre vous vont se mettre à penser: «Des succès?! Je n’ai pas de succès. Ma vie est un gâchis. ». Tout simplement parce que leur manque de confiance en eux les aveugle sur ce qu’ils accomplissent et qui pourraient les faire se sentir bien.

Voici donc, juste pour vous donner quelques idées, une petite checklist de 25 petites victoires à noter au fil de votre journée.

Et si je peux me permettre de vous donner un conseil: challengez vous à accomplir 3 idées de cette liste afin de booster votre niveau de confiance.

Checklist: 25 idées de petites victoires quotidiennes.

  1. J’ai pris une bonne décision.
  2. J’ai pris le temps de faire de l’exercice.
  3. J’ai éprouvé de la compassion pour moi-même lorsque j’ai commis une erreur au lieu de m’en prendre à moi-même.
  4. J’ai mieux réagi que d’habitude face à une situation donnée.
  5. J’ai pris une pause quand j’étais fatigué au lieu de me pousser de façon malsaine.
  6. Je me suis abstenu d’aggraver une mauvaise situation.
  7. J’ai aidé quelqu’un.
  8. Je me suis abstenu d’aider quelqu’un parce que je devais me concentrer sur mes propres projets.
  9. J’ai terminé ou fait des progrès sur un projet.
  10. J’ai décidé que quelque chose ne valait pas la peine d’être fait et j’ai cessé de le faire.
  11. J’ai persisté dans une tâche, même quand c’était désagréable.
  12. J’ai fait quelque chose de sain pour mon esprit (méditer, examiner mes réussites…)
  13. J’ai réussi à trouver la bonne chose à dire à un membre de ma famille, à un ami ou à un collègue.
  14. J’ai commis une erreur et appris de celle-ci.
  15. J’ai commis une erreur et je ne l’ai pas laissée gâcher ma journée.
  16. J’ai pris l’initiative de créer une occasion sociale ou de renforcer une amitié.
  17. J’ai dit NON à des demandes déraisonnables et j’ai défini une limite à respecter.
  18. J’ai présenté des excuses quand j’ai fait quelque chose de mal et je ne me suis pas excusé quand je n’avais rien fait.
  19. J’ai respecté mes valeurs, même si c’était difficile.
  20. J’ai fixé des objectifs pour ma journée et je les ajusterai si nécessaire.
  21. J’ai une idée sur la façon de faire avancer ma vie d’une manière ou d’une autre.
  22. J’ai une idée de mon prochain projet de travail.
  23. Je me suis préparé à l’avance pour un événement afin de ne pas avoir à me presser le lendemain.
  24. J’ai accepté le fait que quelque chose ne pouvait pas être changé, préservant ainsi mon énergie.
  25. J’ai fait une pause et réfléchi sur quelque chose avant d’agir, au lieu de réagir de manière impulsive.

Conclusion

Cette liste n’est pas exhaustive. Je vous la fourni à titre indicatif afin que vous puissiez vous en inspirer, surtout si vous êtes de ceux qui sont persuadé que les petits succès ne font pas parti de leur vie.

Le mieux pour compléter cet exercice reste encore de vous défier au quotidien de réaliser 3 de ces idées. Ce serait une bonne façon de sortir de votre zone de confort et ainsi d’augmenter votre confiance en vous.


5 conseils pour surmonter sa timidité.

La timidité peut véritablement être un obstacle à votre réussite.

Cela vient en partie du fait que les personnes timides ont tendance à éviter les situations publiques et ont du mal à s’exprimer. Et également parce que, se sachant timide, elles sont extrêmement anxieuses.

Si c’est votre cas, rassurez-vous! Parce que vous êtes loin d’être seul dans ce cas de figure. Statistiquement, la timidité touche 40% de la population.

Mais la bonne nouvelle c’est que la timidité peut être surmontée.

En effet, être timide n’est pas un trait de caractère. C’est une réaction de défense face à une situation relationnelle donnée et que vous avez ancrée en vous, jusqu’à finir par croire que ce comportement faisait partie de votre personnalité !

Généralement, la situation relationnelle ayant engendrée le comportement problématique s’est produit dans l’enfance… Moqueries répétées, menaces ou critiques, parents trop protecteurs ou autoritaires, mauvaises expériences (humiliation en public, échec pénible…).

Maintenant, si vous avez envie de changer, que prenez le temps qu’il faut, en fournissant les efforts nécessaires, alors vous pouvez vous en sortir.

Sachez que si votre timidité est “sévère”, vous avez toujours la possibilité de solliciter l’aide d’un thérapeute ou d’un professionnel qualifié.

Mais déjà, vous pouvez, au moyen de quelques petites techniques et astuces, commencer à surmonter votre timidité. Voici quelques conseils:

1. Acceptez votre timidité.

C’est la première des choses à faire. Il ne sert à rien d’essayer de le cacher ou de vous mentir à vous-même .

L’accepter c’est déjà gagner un combat!

Pour mieux accepter, vous pouvez changer votre point de vue concernant votre timidité. Commencez par vous dire qu’il n’y a aucun mal à être timide. Et mettez en avant les points positifs qu’être timide comporte.

Lesquels? Déjà vous faites partie de ceux qui réfléchissent avant d’agir. Et c’est déjà un très gros avantage…

La façon dont vous voyez les choses forge votre réalité. Ce qui veux dire que vous pouvez créer votre réalité!

2. Ne vous qualifiez pas de timide.

Il n’y a pas besoin de faire de la publicité pour votre timidité. Ceux qui vous sont proches le savent déjà et les autres peuvent ne jamais avoir l’occasion de le remarquer. Ce n’est peut-être pas aussi visible que vous le pensez probablement.

Si c’est quelque chose que vous vivez mal, nul besoin de remuer le couteau dans la plaie… De toute façon vous ne serez pas moins timide en l’ayant dit. Et pire vous orienterez l’opinion des autres à votre sujet en les faisant vous ranger dans une case.

En tout état de cause, commencez par retirer cette étiquette que vous vous collez à vous même !

3. Faites taire votre petite voix intérieure.

Parfois, nous sommes vraiment notre pire ennemi. Les personnes timides ont tendance à beaucoup plus réfléchir, ruminer et anticiper les situations que les autres.

Ne permettez pas à votre critique intérieur de vous rabaisser. Au lieu de cela, utilisez le pouvoir de cette voix pour vous rassurer. Parlez vous comme si vous vous adressiez à votre meilleur ami.

4. Capitaliser vos forces.

Faites une liste de toutes vos qualités.

Demandez à un ami ou à un membre de votre famille de vous aider si besoin.

Cette liste, lisez-la ou récitez-la lorsque vous ne vous sentez pas en sécurité.

Laissez-la vous rappeler combien vous avez à offrir.

5. Sélectionnez votre entourage.

Les personnes timides ont tendance à avoir des amitiés moins nombreuses mais plus profondes . Ce qui signifie que le choix de votre ami ou partenaire est encore plus important…

Donnez votre temps aux personnes de votre vie qui sont réceptives, chaleureuses et encourageantes.

Gardez une distance saine avec les personnes négatives, qui pourraient vous porter atteinte dans votre estime personnelle et votre confiance en vous.

6. Bonus.

Nous avons, pour la plupart, tendance à être durs envers nous-mêmes. Alors prenez l’habitude d’observer les autres. Vous constaterez peut-être que d’autres personnes souffrent de leurs propres symptômes d’insécurité et que vous n’êtes pas seul.

Ce constat peut vous permettre, d’une part, de relativiser, et d’autre part vous pourriez éventuellement essayer de vous rapprocher de ces personnes. En effet, devoir faire face aux mêmes difficultés est un élément que vous avez en commun et qui peut vous souder…

Conclusion.

Souffrir de timidité ne devrait pas vous empêcher de connaître le succès que vous recherchez. Essayez donc ces astuces simples et utilisez-les à votre avantage.

Téléchargez GRATUITEMENT le Guide "Booster sa confiance en soi grâce à 10 stratégies simples et efficaces"

7 petites astuces pour parler en public sans crainte.

Plus jeune, je savais que je n’avais pas confiance en moi. Le genre de manque de confiance qui faisait que je voulais plaire à tout prix. Que je voulais être appréciée quitte à faire des choses qui ne me ressemblaient pas.

Puis un jour, j’ai fais l’expérience de la peur de parler en public. C’était à l’oral du “Bac de Français”… J’avais toujours été bonne élève mais ce jour-là: sueurs, moiteur dans les mains, bouche sèche, gorge nouée et tête qui tourne. J’ai bien cru que j’allais tout foirer. Au lieu de ça, je m’en suis une mauvaise note et la croyance selon laquelle “l’oral c’est pas pour moi” et “Je suis nulle dès qu’il s’agit de m’exprimer en public”.

Ce genre de peurs et de croyances peut être dangereuses parce qu’elles conditionnent vos choix et donc votre vie. Personnellement, j’ai poursuivi des études supérieures où il n’y avait aucune nécessité de passer des épreuves orales ou en tout cas très peu. Et pour le si peu qu’il y en avait, je les ai tous “raté” ! Heureusement que j’avais des facilités à l’écrit… et vive le système de compensation.

Au fil des ans, j’ai finalement surmonté ma peur de parler en public. La première étape je l’ai déjà relaté dans cet article: Un plan d’action en 4 étapes pour réussir sa prise de parole en public.

Je suis maintenant en mesure de m’exprimer sans préparation. Et même si la nervosité est toujours là, je suis capable de la contrôler. Ça n’a pas été pas facile, mais j’ai réussi grâce à des techniques apprises dans des livres et d’autres que j’ai développé moi-même.

Voici donc quelques astuces qui pourront vous aider, comme ils m’ont aidé, à surmonter la peur de parler en public.

1/ Admettez votre peur.

La première des choses à faire est d’admettre que vous êtes un peu nerveux quand vous parlez à votre public. Dites-leur ! Si vous agissez ainsi, le public sera plus indulgent. Plus important encore, vous vous sentirez plus détendu maintenant qu’ils ne s’attendent pas à une présentation de classe mondiale. Imaginez leur surprise lorsque vous leur aurez fait la meilleure présentation de tous les temps malgré votre nervosité.

Vous pouvez le dire sur le ton de la plaisanterie… ça détendra l’atmosphère.

2/ Redéfinissez votre public

Redéfinir votre public signifie changer votre façon de voir votre public. Au lieu de les voir comme des personnes là pour vous juger / évaluer, voyez les plutôt comme des étudiants à qui vous allez apprendre quelque chose.

Ou encore considérez-les comme des personnes que vous connaissez, mais que vous avez perdus de vue depuis 10 ans. De cette façon, vous pouvez maintenir un contact visuel en essayant de déterminer où vous l’avez déjà vu. Les spectateurs y verront une présentation très amicale et personnelle.

N’essayez pas de vous convaincre qu’il s’agit de bébés en couches ou de clowns assis sur des chiottes. Il serait embêtant en effet de partir en crise de fou rires ! Et ne parlons même pas du fait d’essayer de vous convaincre qu’il n’y a personne autour de vous lorsque vous leur parlez… ça ne marche pas !

3/ Investir dans les aides visuelles

Imaginez une présentation avec de superbes diapositives PowerPoint et des notes données à chacun des membres de votre public. La moitié du temps, leurs yeux ne seront pas sur vous. Ils liront les notes et vos diapositives. Cela vous aidera beaucoup, car vous pourrez alors parler devant des personnes qui ne vous regardent pas tout le temps. Et quand ils vous regardent, vous pouvez vous concentrez simplement sur d’autres personnes qui ne vous regardent pas. Ce serait plus facile, non ?!.

4/ Faire des erreurs intentionnellement

Cette astuce est un peu dingue… mais très efficace et je vous encourage à l’essayer.

L’idée c’est de détendre l’atmosphère.

Imaginez: une fois que vous aurez “accidentellement” laissé tomber vos notes par terre, et averti votre public que la présentation serait incompréhensible après cela (vu que vos notes sont désormais mélangées). Que va-t il se passer d’après vous? Fort à parier que vous allez entendre des éclats de rire.

L’objectif est de prendre le contrôle de votre public.

Si vous pouvez les faire rire et les rendre plus interactifs, votre présentation aura cette impression de désinvolture qui la rendra plus mémorable que d’autres. En fin de compte, vous serez plus à l’aise.

5/ Parler à une personne à la fois

L’une des choses les plus terrifiantes lorsqu’il s’agit de parler en public, c’est le nombre de personnes que vous avez en face de vous. Pour surmonter cela, l’astuce consiste à parler à une personne à la fois.

Choisissez une personne de votre public et consacrez-lui un instant de votre présentation.

Lorsque quelqu’un vous pose une question, changez de cible et répondez-y comme si vous étiez en train de bavarder en tête à tête.

6/ Donner son opinion personnelle

Lorsque vous parlez ou donnez un exposé, essayez d’exprimer quelques-unes de vos opinions personnelles sur le sujet.

Même si vous les avez préparées à l’avance, faites comme si les idées vous étaient venues “juste” pendant la présentation. Votre public sera intéressé d’avoir votre point de vue, comme une exclusivité. Cela différenciera votre présentation, et lui donnera une dimension “intimiste”.

7/ S’amuser à expérimenter

C’est de loin le conseil le plus important de tous.

Amusez-vous avec votre public. Essayez de nouvelles façons de leur donner la meilleure présentation. Expérimentez peut-être une nouvelle approche amusante ou parcourez la salle au lieu d’être statique sur la scène.

Amusez-vous à expérimenter le comportement humain et vous verrez que parler en public n’est pas si effrayant après tout.

En Conclusion,

Vous voilà fort de 7 astuces pour parler en public sans crainte. A vous de jouer !

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences en commentaires et si VOUS avez vos petites astuces, partagez-les…

Téléchargez gratuitement le guide "10 stratégies simples et efficaces pour booster sa confiance en soi"

Être en cohérence avec soi-même pour exploser ses résultats?

Nous renfermons en nous un potentiel infini ! En effet, les clefs de notre succès sont déjà en nous.

A nous de les trouver et les utiliser efficacement.

Parce qu’exploiter son potentiel est synonyme d’une vie enrichissante et épanouissante.

Imaginez vous être complètement aligné: réellement penser ce que vous dites et agir en conséquence, selon vos valeurs… Capitaliser sur vos forces et exceller dans votre domaine.

Le pied, non ?!

Mais cela demande de se connaître soi-même. Chose faisable mais qui n’est pas facile en soi disons-le… Et ensuite, il faut assumer de faire les choix qui s’imposent pour vivre en cohérence avec soi.

Dans cet article je vais vous montrer l’intérêt de ces deux étapes pour atteindre la réussite et l’épanouissement dans sa vie.

De l’importance de se connaître…

La connaissance de soi est la première étape et de loin la plus importante. C’est précisément le savoir que vous avez sur vous même, ce qui vous caractérise et fait votre essence profonde.

Une fois que vous vous connaissez, vous savez ce qui vous fait vibrer, ce qui vous inspire…

Se connaître soi-même rend fort ! Conduit à une bonne estime de soi et confiance en soi. Permet de pouvoir ainsi s’affirmer en toute circonstances. Et  nous dote d’une excellente maîtrise de soi pour affronter les situations de la vie.


Lorsque vous savez qui vous êtes, lorsque vous vous connaissez, alors votre vie prend tout son sens: c’est vous le maître à bord.

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux »

-Socrate.

La connaissance de soi est littéralement quelque chose qui nous est supérieur: il ne s’agit pas seulement de son identité mais bien plus de ses VALEURS !

Clairement voilà ce qui se passe dans nos vies: on veut maigrir mais on en veut pas faire de sport. On veut avoir de l’argent mais on ne mets pas en place les actions pour y arriver. On veut changer mais on refuse le changement.

De quoi s’agit-il? De conflits intérieurs qui nous habitent et nous empêchent d’avancer, parce que ne nous connaissant pas, nous menons une existence au cours de laquelle nous ne sommes pas aligné avec nos valeurs !

Résultat? Nous gâchons notre potentiel et nous passons à côté de nos vies.

Et là je ne parle pas de se forcer NON! ce n’est pas une “simple” question d’autodiscipline NON! c’est être en cohérence avec soi-même. Afin que les choses qui doivent être faites le soit en toute simplicité, de la façon la plus naturelle possible… d’agir avec passion et une motivation sans limite.

Alors, pour toutes ces raison, il est plus que primordial d’apprendre à se connaître soi-même !

C’est la première étape du processus d’accomplissement de soi, et qui permet de découvrir son potentiel afin de pouvoir l’exploiter.

… à Vivre en cohérence avec soi.

L’étape suivante consiste à faire les choix qui s’imposent pour vivre en cohérence avec soi.

Par là j’entends qu’il vous faut vous ALIGNER !

Si vous continuez à vivre dans la méconnaissance de vous-même alors les conflits à l’intérieur de vous survivront.

Vous ne pouvez pas être une personne dont la valeur “famille” est importante et continuer à exercer – sans conséquence – une profession qui vous accapare à tel point que n’arrivez pas à concilier vos vies personnelle et professionnelle…

Notre potentiel se trouve à la croisée de nos aptitudes et de nos désirs.

A partir de là, si nous souhaitons – et il est plus que souhaitable de le souhaiter – exploiter notre potentiel et vivre une vie enrichissante et épanouissante, alors il va nous falloir opérer des choix, des calibrages dans nos vies.

Si vous agissez dans le cadre de vos valeurs alors préparez-vous à exploser vos résultats, à vous sentir pousser des ailes.

Être aligné et vivre en cohérence avec soi demande de faire des ajustements: nous vivons dans un monde en constante évolution et nous sommes nous-même en constante évolution. De fait notre système de valeurs, vos aptitudes et compétences ainsi que nos désirs sont également amenés  à évoluer.

Être aligné et vivre en cohérence avec soi demande de faire des choix cohérents.

Le choix cohérent de reconnaître et capitaliser sur ses forces et ses talents. Celui d’admettre ses désirs et mettre en place un plan d’action pour atteindre ses objectifs.

Il ne fait nul doute que des découvertes sur vous-même peuvent vous amener à exécuter des “ajustements” au niveau professionnel mais également de vos relations, vos activités d’une manière générale voire carrément votre vie entière.

Certaines fois cela pourra paraître dur et même nécessiter une énorme sortie de votre zone de confort mais c’est le prix à payer pour exploiter son plein potentiel, exploser ses résultats et ressentir une motivation inépuisable.

Posez-vous les bonnes questions: est-ce que je vis la vie dont je rêve et pour laquelle je suis fait? Est-ce que j’exerce un métier où mes qualités et mes valeurs sont reconnues et exploitées?

Osez faire le choix de ce qui est important et bâtissez votre vie autour.

N’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager cet article…


Le manque de confiance en soi: une cause du stress au travail.

Vous ne vous sentez pas à votre place au travail? Vous avez peut-être du mal à vous positionner? Vous ne savez absolument pas où vous en êtes ? … Une chose est sûre: vous êtes stressé au travail ! Et même si le stress est une réaction naturelle, votre corps n’est pas apte à affronter un stress chronique, celui qui s’installe sur la durée.

Et si votre manque de confiance en vous était la cause de votre stress au travail?

Le milieu professionnel, un lieu privilégié d’expression du stress chronique?

Le milieu professionnel est un lieu privilégié d’expression du stress chronique.

Il est non seulement facile de sentir “prisonnier” de son job mais en plus de subir celui-ci: échec, conflits avec les collègues, absence de créativité… Toutes les conditions peuvent se trouver réunies afin que vous ressentiez votre cadre de travail comme étant hostile.

D’autant plus que c’est au travail que nous cherchons particulièrement à briller et donc à être vu sous notre meilleur jour ! Si pour une raison quelconque, cela venait à ne pas être le cas alors c’est autant de situations stressantes qu’il nous faudrait affronter.

Et pour ne rien arranger, certains compensent même par la consommation de stimulants tels que : tabac, alcool ou encore médicaments, ce qui constitue une menace pour une santé déjà mise à mal par le stress…

 

Le manque de confiance en soi au travail, un vecteur de stress.

Le manque de confiance en soi au travail est un obstacle majeur à une vie professionnelle accomplie et épanouissante. Le manque de confiance en soi est à l’origine d’un stress qui s’avère pénalisant pour la réussite professionnelle.

Si lors d’une présentation en réunion, votre manque de confiance vous amène à balbutier voire bégayer. Et si au jeu des questions-réponses vous stressez et ne savez pas quoi répondre. Lorsqu’on s’adresse à vous votre “timidité” vous fait rougir et que vous restez pétrifié sur place. Et pour toutes les situations où votre manque de confiance vous fait que vous n’osez pas saisir les opportunités qui se présentent à vous …

De telles situations ne vous met pas en valeur, ne vous permet pas de briller parmi vos pairs et sont à l’origine d’un stress continu.

Et si une solution résidait dans le développement de votre niveau de confiance?

La confiance en soi au service du bien-être au travail.

Lorsque nous avons confiance en nous, en nos capacités, alors nous sommes comme qui dirait “invincibles”!

ATTENTION avoir confiance en soi n’est pas un acquis mais plutôt quelque chose qui se travaille. En effet, il ne suffit pas de l’acquérir, encore faut-il l’entretenir.

Un bon niveau de confiance en soi est indispensable pour atteindre son plein potentiel. Et cela vaut aussi bien au niveau personnel que professionnel.

 

 

L’une des meilleures manières de s’affirmer dans le monde professionnel (et personnel), c’est de bien connaître ses points forts. Et de les exploiter. 

Alors n’hésitez pas à lister vos points forts, vos réussites, les projets que vous avez menés à bien, et tout autre élément positif se rapportant de près ou de loin à votre travail. Et lorsque le doute s’installe, lorsque votre niveau de confiance faiblit, alors reportez-vous à cette liste afin de vous booster.

Un autre axe à ne pas négliger consiste à renforcer vos compétences: devenez un expert dans votre domaine ! Cela vous aidera à vous sentir plus à l’aise et en confiance… Vous serez une référence et n’aurez plus peur de n’avoir pas de réponse aux questions qu’on vous pose…

Et enfin le must, on ne le dira jamais assez: relevez les défis qui se présentent à vous ! Passez à l’action ! c’est encore le meilleur moyen de se constituer un gros capital confiance et de saisir les opportunités qui se présentent. C’est ainsi que vous pourrez évoluer au sein de votre profession…

En conclusion,

Le manque de confiance en soi est synonyme de stress et nous plonge dans des états qui nous pénalisent professionnellement parlant. Alors pour y remédier, rien de tel que de s’attacher à développer son niveau de confiance afin de faire face aux situations du quotidien professionnel.

Afin de connaître 10 stratégies simples et efficaces pour booster votre confiance en vous, je vous invite à télécharger votre guide:

Je veux télécharger mon Guide GRATUIT maintenant !

Je vous invite également à partager cet article et à le commenter, ça fait toujours plaisir 😉


Manque de Confiance en Soi au travail: Comment y remédier?

La Confiance en Soi est certes importante dans la vie de tous les jours.

Mais c’est souvent dans la vie professionnelle qu’elle est le plus mise à mal.

Parce que c’est souvent dans ce domaine que vous devrez avoir foi en vous et en vos capacités. C’est aussi dans ce domaine que vous êtes le plus directement exposé au regard et au jugement des autres. Vous devez leur envoyer ce message fort qu‘ils peuvent compter sur vous et que vous êtes la personne la plus à même de gérer la situation.

Alors que faire si vous manquez d’assurance? Si vous passez votre temps à vous demander comment vous allez y arriver? Si vous allez être à la hauteur? Ce que les autres vont penser? Et pire, à quel moment votre imposture va être démaquée?

Heureusement, il existe des pistes de travail et des clés pour remédier au manque de confiance en soi au travail. C’est ce que je vous propose de voir dans cet article.

Apprenez à vous jauger.

Le problème professionnellement parlant est que nous avons tendance à être hyper-exigeant envers nous-même ! Nous voulons trop bien faire

Apprendre à se jauger revient à savoir placer la barre à la bonne hauteur, afin de ne pas créer des situations d’échecs systématiques. Cela aurait l’effet contre-productif d’entamer votre niveau de confiance.

Au contraire, il est fortement conseillé de prendre appui sur vos dispositions naturelles: vos talents et vos facilités. Et de les exploiter au maximum au sein de votre activité. Identifiez vos points d’appui et vous n’en serez que plus aligné avec votre nature profonde.

Pareillement, donnez-vous le droit d’échouer ! C’est le meilleur moyen de ne plus craindre l’échec. N’axez pas votre valeur sur une seule et unique compétence. Mais ayez d’autres domaines qui pourront soutenir votre niveau de confiance si vous subissez un revers professionnel.

Mais surtout concentrez votre énergie sur les choses dont vous avez la maîtrise !

Évacuez les pensées négatives et les croyances limitantes.

En matière de Confiance en Soi, votre “petite voix intérieure” est votre ennemi #1 ! C’est elle qui vous susurre que vous êtes nul, incompétent et que vous n’allez jamais y arriver.

Et même si elle dit faux et qu’elle exagère, le vrai problème c’est que votre cerveau, lui, il l’écoute et il l’entend. Il classe quelque part dans la mémoire ce qu’il a entendu. Et le moment venu, lorsque vous serez en proie au doute ou face à une situation d’échec, il vous servira cette pensée sur un plateau d’argent. Pour justifier qu’elle avait raison et ancrer encore plus cette pensée en vous.

Alors la meilleure des choses que vous puissiez faire, c’est de faire taire votre voix intérieure et recourir systématiquement à des contre-exemples afin de contrecarrer vos pensées automatiques.

Plusieurs autres techniques permettent ‘y arriver, parmi lesquelles: les affirmations positives. Lorsqu’elles sont correctement formulés et pratiquées dans les règles de l’art, les affirmations positives sont une méthode ultra puissante et très efficace pour se débarrasser de ses croyances néfastes.

Mettez votre cerveau à contribution.

Votre manque de confiance en vous vient de se que vous croyez et tenez pour vrai sur vous-même. Si vous êtes amené à penser une chose à telle point vraie que vous la tenez pour réalité, alors il vous appartient de penser son contraire avec encore plus de force pour changer votre réalité.

C’est toute la puissance de votre cerveau qui va vous permettre de réaliser cette prouesse.

Vous pouvez commencer par travailler votre mémoire. Je m’explique: lorsque vous vous retrouvez face à une situation donnée, demandez-vous: ai-je déjà été confronté à une telle situation ou une situation plus difficile?

Nous avons tendance à oublier les ressources que nous possédons en nous-mêmes pour affronter ce qui nous arrive. Alors réactivez les situations que vous avez vécues et servez-vous en comme ressources pour relever les “nouveaux” défis qui s’offrent à vous.

Ensuite, ne négligez pas la puissance de la Visualisation ! Créez votre réalité à partir des successions d’images mentales où vous atteignez vos objectifs. Ce en quoi vous croyez devient votre réalité. Votre cerveau – le cortex plus précisément – ne fait pas la différence entre la réalité “vraie” et celle imaginée avec le plus de réalisme possible. Alors activez vos sens et visualisez vous réussir ce que vous souhaitez. Encore et encore…

Conclusion.

Nous venons de voir 3 domaines clés qui me semblent essentiels lorsqu’il s’agit de remédier au manque de confiance en soi dans le milieu professionnel.

Si vous souhaitez booster votre niveau de confiance je vous invite à vous procurer gratuitement ce guide regroupant 10 stratégies simples et efficaces.

Je veux télécharger mon Guide GRATUIT maintenant !

Et si cet article vous a plu alors n’hésitez pas à commenter et à le partager.


Pour avoir confiance: arrête de te critiquer !

Si vous prêtez bien l’oreille, voilà le genre de propos que vous entendrez sortir de la bouche des gens de façon récurrente:

  • Je ne suis pas capable.
  • Ce n’est pas fait pour moi.
  • Je n’y arriverai pas.
  • C’est trop compliqué!
  • Je suis trop gros.
  • J’ai peur de ne pas y arriver.
  • Je suis trop maigre.
  • Etc….

SToooOOOOOPPPPP !!!!

Et le pire c’est que ce genre de propos ne sort PAS QUE de la bouche des autres. Ce genre de propos est précisément le discours que – bien souvent – VOUS vous tenez à vous-même ! Et pour vous en rendre bien compte, vous n’avez qu’à prêter attention à votre petite voix intérieure. A chaque fois que vous justifiez votre inaction / vos échecs, c’est exactement par de telles pensées.

Alors que vous avez beaucoup plus de potentiel et de confiance que ce que vous croyez. C’est juste que vous vous écoutez trop et surtout que vous vous critiquez trop ! Et ça vous fait perdre confiance en vous… Et ça vous empêche d’avancer…

Donc pour avoir confiance: arrêtez de vous critiquer ! Et commencez maintenant ! Voyons comment? :

Pourquoi nous auto-critiquons nous?

Les causes de ce qui nous poussent à adopter des comportements auto-destructeurs sont souvent à chercher dans notre enfance. Nous grandissons avec des croyances induites notamment par notre éducation. Et nous cherchons en permanence à vérifier ces croyances par des comportements les soutenant.

Par ailleurs, l’Être humain – Être social par nature – est appelé à se comparer aux autres, ne serait-ce que pour justifier son existence.

Une “saine” auto-critique est nécessaire et permet de grandir, en apprenant de non erreurs. Mais dans sa version dépréciative, l’auto-critique détruit notre confiance et notre estime personnelle.

Ajoutez à cela le système ultra-compétitif et déshumanisé de notre société actuelle, qui fait naître en nous une fâcheuse tendance à voir l’autre comme étant meilleur que nous le sommes. Autocritique…

Et le fossé entre “ce que je suis” et “ce que je veux être ! Qui fait qu’on en arrive à s’auto-critiquer, parce qu’à aucun moment on se dit qu’on peut devenir qui on veut être !

Puis encore, le fait de ne pas prendre ses responsabilités ! De se poser en spectateur, voire en victime de ce qui nous arrive. Il est en effet plus simple et moins douloureux de se dire “Je suis incapable” plutôt que d’encaisser un éventuel échec…

Voilà autant de raisons qui permettent d’expliquer pourquoi nous nous auto-critiquons. Et pourquoi devrions-nous arrêter?

Les effets de l’auto-critique dépréciative.

Rappel: l’auto-critique est nécessaire et utile lorsqu’elle est “saine”. C’est-à-dire lorsqu’elle vise à analyser une situation et à en tirer les conclusions permettant d’avancer.

C’est précisément de l’auto-critique “malsaine” – dépréciative dont il faut se débarrasser. Celle qui nous pousse à nous culpabiliser, à nous rabaisser…

Le problème avec cette petite voix intérieure, qui nous attaque et juge chacune de nos actions avec malveillance, c’est qu’on finit par la croire. Et nous nous condamnons, de même que notre confiance et notre estime personnelle.

On tombe dans un cercle vicieux:

Vous ne vous voyez pas comme une personne valable => vous ne faites rien pour vous valoriser et les autres le remarquent => en agissant ainsi vous ne nourrissez pas votre estime personnelle => Vous ne vous voyez pas comme une personne valable… etc…

Rester enfermé dans un tel schéma peut conduire à la déprime voire la dépression !

Alors, pour sortir de ce cercle, l’un des moyen consiste à arrêter de se critiquer!

Comment arrêter de se critiquer?

La première des choses est de se réconcilier avec soi-même. Au lieu de vous focaliser sur vos problèmes, ce qui ne marche pas, vos “échecs”, concentrez-vous plutôt sur les solutions, vos réussites.

Dressez la liste de vos talents et qualités – nous en avons tous !

Vous devez commencer par faire le point sur votre passé pour identifier les freins ancrés en vous et pouvoir les lever.

Ensuite, responsabilisez-vous ! Nous avons tous en nous les ressources nécessaires pour combler nos besoins. Ne cherchez donc pas à l’extérieur de vous-même qu’on vous accepte et qu’on vous valorise. Faites-le vous même !

Prenez donc le temps d’écouter votre discours interne – ce que dit la petite voix. Identifiez les propos dévalorisants qu’elle vous tient. Et contredisez-la !

Par exemple:

–> à chaque fois que vous dites “Je n’y arriverai pas

–> préférez vous demander “Comment puis-je m’y prendre pour y arriver?

Enfin, il ne vous restera plus qu’à élaborer un plan d’action pour atteindre votre objectif et passer à l’action !

Choisissez les mots qui renforcent votre confiance. Parlez vous comme si vous parliez à votre meilleur ami, avec bienveillance. Si votre meilleur ami s’en venait vous dire “Je suis nul, je suis bon à rien…” que lui répondriez-vous?

Dès lors que vous aurez – avec l’habitude – pris vos distances d’avec votre saboteur intérieur, alors votre niveau de confiance en vous s’élèvera automatiquement. Arrêtez de vous critiquer !!!

En conclusion:

Attachez-vous autant que possible à faire taire votre voix intérieure dévalorisante. Et obligez-la à vous tenir un discours bienveillant. A force de pratique, non seulement des nouveaux schémas neuronaux de pensées vont se structurer dans votre cerveau. Mais vous allez regagner en confiance et en estime personnelle.

Partagez cet article s’il vous a plu et laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir !

 

Je veux télécharger le Guide GRATUIT "10 stratégies simples et efficaces pour booster sa confiance en soi"

“Sortir de sa Zone de Confort et Développer sa Confiance en Soi” - le témoignage de Anne-France

Hello la team.

Je suis heureuse de vous retrouver afin de vous partager un nouveau témoignage dans la série “Sortir de sa Zone de Confort et Développer sa Confiance en Soi”.

Les deux précédents témoignages offraient des retours d’expériences de voyage. Mais le témoignage que nous offre Anne-France aujourd’hui est d’un tout autre registre et à la portée de tous.

Jugez-en par vous-même !

Bonjour, Peux-tu te présenter à nos lecteurs?

Psychologue Coach et Formatrice à Nice, j’ai repris ses études à 32 ans afin de réaliser son rêve, devenir Psychologue.

« Etre Psychologue ne signifie pas une « fin en Soi »  mais « un objectif atteint » qui me permet d’exercer tout en continuant de m’enrichir de connaissance pour une meilleure pratique. Pour cela, je continue de me former pendant 2 ans (DU de PsychoTraumatologie, DU sur l’approche non médicamenteuse de la maladie d’Alzheimer,  Thérapies Comportementales et Cognitives, soins palliatifs, créa coaching, psychologie positive, intelligence émotionnelle) tout en me lançant dans une activité libérale en parallèle (thérapie individuelle, de couple et familiale, atelier du bonheur, développement personnel, atelier découverte de jeux thérapeutiques, formations).

 

 

Depuis 2017, j’ai été sollicité par différents organismes de formation pour animer d’une part, des formations sur différentes  thématiques dans les hôpitaux et les Ehpad sur et hors département et d’autre part, des groupes de parole, des groupes d’analyses des  pratiques professionnelles auprès des auxiliaires de vie. Récemment, je n’ai pas hésité à dire oui pour faire de la radio, les challenges de la vie m’animent d’une lumière que rien n’arrête.

Bénévole dans des associations, je forme des bénévoles et anime des groupes de parole.

Audacieuse et créative, j’ai lancé ma chaîne sur YouTube intitulé « La Minute Psy » ou j’aborde différents sujets chaque semaine et ou je propose aussi des capsules vidéos sur la psychologie positive, le quart d’heure book et le quart d’heure Game en lien avec des coups de cœur de jeux ou de livres.

Ma Citation préférée : « Petit à petit, l’oiseau fait son nid ».

T’intéresses-tu et si oui Comment en es-tu venu à t’intéresser au développement personnel ? 

Oui depuis très longtemps, dans ma vie personnelle et professionnelle ensuite, j’ai toujours eu envie de comprendre, d’évoluer, de parfaire mes connaissances, de chercher différents outils de développement personnel.

Y a t-il eu dans ta vie un événement marquant un tournant, une scission entre la personne que tu étais avant de t’intéresser au développement personnel et après? Un déclic?

La perte de mon père quand j’avais 17 ans et de ma mère quand j’en avais 23. Tout a changé dans ma vision de la vie avec mes deuils à réaliser à ce moment et je m’en suis relevée métamorphoser. Le développement personnel m’a beaucoup aidé à accepter leurs pertes.

Peux-tu nous parler d’une ou plusieurs expériences de vie – sortie de zone de confort ?

Quand j’ai repris mes études pour devenir psychologue, j’avais 32 ans et j’ai dû passer l’équivalent du BAC avant d’aller sur les bancs de la faculté. J’ai ressenti, à ce moment beaucoup d’émotions désagréables. Comme par exemple, du stress, des angoisses, des peurs en me disant « Vais-je y arriver ? », « Vais-je réussir ? » ou encore «Suis-je suffisamment organisée pour suivre mon planning hebdomadaire de cours et de travail, en parallèle, que je continuais d’exercer à temps partiel ? ». Et puis, pour passer à l’action, je me suis dit tout simplement, « fonce, je dois me faire confiance et y aller pas à pas ». Enfin, ce que je savais de ma personnalité, à ce moment, c’est que je ne voulais pas regretter de ne pas avoir essayé. Peu à peu, je ressentais autant d’émotions agréables que désagréables, à chaque semestre validé, une fête, des félicitations et j’ai poursuivi mon chemin. Même si en écrivant, je ressens cette échelle émotionnelle, cela valait la peine, quel évolution d’un point professionnelle et aussi personnelle ! ☼ En parallèle aussi, j’avais rencontré l’amour de ma vie, qui partage ma vie depuis bientôt 15 ans et m’a toujours soutenu. Je peux le dire, l’amour donne des ailes !

Qu’est-ce que cette / ces expérience.s t’ont apportées sur un plan personnel et humain?

De l’assurance, de la confiance en soi, un détachement sur les fausses croyances de mon passé que j’ai remplacé par les miennes, accepter l’imperfection, apprendre à persévérer pour atteindre ses objectifs et être satisfaite de soi, apprendre à s’imposer, à dire non et en assumer les conséquences.

Quels conseils as-tu envie de donner à tous ceux/celles qui aimeraient eux/elles aussi avoir le même genre d’expérience que toi et qui n’osent pas passer à l’action ou plus largement qui n’osent pas “sortir de leur zone de confort”?

D’être FOCUS sur son objectif et accepter de passer par une situation inconfortable et stressante, elle passera.

Quels sont tes réseaux/sites, où peut-on te suivre et éventuellement te contacter au besoin?

Anne-France HURET

35, rue Pastorelli 06000 NICE

Psychologue Coach et Formatrice à Nice

Ambassadrice Jeu Emoticartes

Spécialisée en PsychoTraumatologie, Gérontologie, Psychologie Positive et Thérapies Comportementales et Cognitives

06.69.64.73.28

Agenda en Ligne / Site / Youtube / Facebook

Merci pour ton témoignage et ta contribution.

Le témoignage de Anne-France est juste une pépite les amis ! A tous ceux qui objecteraient que: ce n’est pas donné à tout le monde de sortir de sa zone de confort si ça ne passe que par des expériences liées au voyage. A ceux-là je réponds: pas besoin de voyager en solo à l’autre bout du monde pour sortir de sa zone de confort. Ce qu’il faut, c’est juste accepter l’inconfort d’une situation et d’affronter ses peurs, peu importe lesquelles ! Pour Anne-France il s’agissait d’oser reprendre ses études, à son âge, avec tous les doutes émotionnels que cela lui a causé. Alors quand elle témoigne des bénéfices qu’elle a pu tirer d’avoir oser passer à l’action pour ne pas avoir de regrets, on ne peut que lui tirer notre chapeau et lui dire Merci pour la valeur que son témoignage nous apporte.

J’espère que vous êtes boosté à bloc et que vous aussi, peu importe l’action à entreprendre qui vous met mal à l’aise, vous saurez puiser dans vos ressources afin d’OSER tout simplement.

Je vous invite à partager cet article afin d’impacter un maximum de personne à enfin oser sortir de leur zone de confort et développer leur confiance en soi !

POUR ALLER PLUS LOIN !

Téléchargez gratuitement le guide gratuit 100% Confiance en Soi:

Je veux télécharger mon Guide GRATUIT maintenant !

Et bien sûr n’hésitez pas à laisser un commentaire ça fait toujours plaisir 😉