Sortir de sa Zone de Confort et Développer sa Confiance en Soi - le témoignage de Tom.

Sortir de sa Zone de Confort et Développer sa Confiance en Soi?

Oui c’est possible et OUI c’est même vivement ce que je recommande !

Je reviens cette semaine avec un nouvel article pour vous apporter un autre témoignage. Celui d’une personne qui n’a aucunement la prétention d’être ni plus ni moins que vous (ou moi). Quelqu’un qui a à cœur d’apporter énormément autour de lui. Et d’impacter un maximum de personnes et de diffuser un message de motivation et de réussite. C’est à travers des expériences personnelles fortes qu’il a puisé la force et la volonté de faire ce qu’il fait aujourd’hui.

Nous avons la chance de recueillir le témoignage de Tom. Et j’espère qu’il vous inspirera. Qu’il vous incitera à vous aussi enfin oser sortir de votre zone de confort. Osez et Tentez l’aventure du développement de votre confiance en vous-même !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs?

Personnellement je te “connais” via le réseau social Instagram et ton contenu est orienté développement personnel principalement Mindset et Motivation. Comment en es-tu venu à t’intéresser au développement personnel et plus précisément d’où te viens cette envie de diffuser tous ces conseils autour de toi et à ta communauté? 

Y a t-il eu dans ta vie un événement marquant un tournant, une scission entre la personne que tu étais avant de t’intéresser au développement personnel et après? Un déclic?

Bonjour, je m’appelle Tom Delcroix, j’ai 23 ans, issu de la banlieue parisienne et je suis entrepreneur.

Effectivement, je suis orienté principalement sur la motivation. J’espère pouvoir aider un maximum de personnes à se dépasser, à repousser leurs limites, se détacher de certaines croyances bloquantes… J’ai ce rêve d’impacter un maximum de gens. En effet, trop de personnes n’arrivent pas à être heureuses car elles s’y prennent de la mauvaise façon. Il faut prendre conscience que chacun de nous, avons des croyances qu’on nous a inculqué un jour de notre vie et qui nous bloquent. Mais ce n’est pas forcément la vérité et on peut les changer. Chaque message que je reçois me remerciant, me va droit au cœur et me motive d’autant plus.

L’élément qui m’a poussé à m’intéresser à cela, c’est l’accident de moto que j’ai eu il y a 2 ans en arrière et où j’ai frôlé la mort. J’ai été énormément chanceux, et pour ça j’ai tellement de gratitude… Durant mes 4 mois d’hôpital, j’ai rencontré d’autres personnes qui n’ont pas eu autant de chance que moi et j’ai pris conscience de beaucoup de choses. Depuis ce moment j’ai pris des décisions qui ont totalement changé ma vie et j’ai envie d’aider un maximum de personnes à faire de même en évitant de passer par la case accident.

 

Peux-tu nous parler d’une ou plusieurs expériences de vie – sortie de zone de confort ?

L’élément qui me vient à l’esprit tout d’abord c’est mon voyage en Asie. Je suis quelqu’un qui me lasse rapidement et je ne suis pas un routinier. Alors je vous laisse imaginer mon niveau d’épanouissement dans la ville où j’ai grandis…

J’avais envie de voir autre chose mais j’avais peur ! Mes amis eux à l’inverse n’avaient aucune envie de découvrir quoi que ce soit. Alors un moment j’ai réfléchis et je me suis posé beaucoup de questions. J’ai discuté avec des gens qui avaient déjà voyagé et ça m’a vraiment motivé. J’ai alors pris cette décision de partir à l’aventure en Asie, en Thaïlande plus précisément. Je me suis envolé seul dans cette direction et sincèrement ça a été une des plus belles expériences de ma vie, j’ai rencontré énormément de personnes, j’ai profité de la vie locale, j’ai ouvert mon esprit en rencontrant des gens de tout horizons et en découvrant de nouvelles cultures. Je suis resté 10 mois au total et je suis rentré bien plus riche que je ne l’étais 😉

Quelle histoire inspirantes et enrichissantes ! Tu as osé entreprendre ce voyage malgré ta peur initiale… ce passage à l’action t’a visiblement été hautement profitable. De quoi as-tu pris conscience à ce moment-là?

Cela m’a permis de prendre conscience des blocages que les gens ont. Lorsque j’étais sur place, je recevais une vingtaine de messages chaque jour sur les réseaux me disant que j’avais de la chance, que je donnais envie, me demandant comment j’avais fait etc…

La réponse a été simple, j’ai choisi ce que je voulais, j’ai pris mon courage à deux mains et j’y ai été. Je n’avais pas spécialement d’économies, j’ai travaillé là-bas, quand on veut quelque chose on s’en donne les moyens.

Un ami m’a dit que j’avais de la chance, je lui ai dis qu’il pouvait aussi le faire et vous savez ce qu’il m’a répondu?

Je peux pas j’ai un CDI

Je lui ai alors dit que c’était son choix et que c’était un blocage qu’il se mettait seul.

Nous sommes dans une génération où on peut se permettre de quitter un emploi et d’en retrouver un facilement. C’est ce que j’ai fais ! J’ai quitter mon travail avant de décoller et à mon retour, je n’ai pas eu de mal à retrouver quelque chose. Les employeurs étaient intéressés par mon aventure 😉

Tout est une question de choix !

Permets moi d’insister parce que ce point est important: qu’est-ce que cette expérience t’a apportée sur un plan personnel et humain?

 

Comme je disais, je suis rentré bien plus riche que je l’étais. Et quand je parle de richesse bien-sûr ce n’est pas sur le point financier, mais sur le point humain.

J’étais un nouvel homme. J’ai grandis de ça. J’ai enfin ouvert les yeux sur la vie et ça m’a donné des objectifs dans ma vie. Ce que j’ai aimé là-bas d’autant plus, c’est la culture Bouddhiste, qui est pour moi une très belle culture. Une chose qui m’a beaucoup frappé et qui est liée à cette culture est : ‘Le savoir être heureux avec ce que l’on a et ne pas accorder trop d’importance à ce qu’on a pas’, le contraire de l’esprit Français, qui est de ne pas savoir être heureux avec ce qu’il a et être malheureux car il n’a pas quelque chose.

Quels conseils as-tu envie de donner à tous ceux qui aimeraient eux aussi avoir le même genre d’expérience que toi et qui n’osent pas passer à l’action ou plus largement qui n’osent pas “sortir de leur zone de confort”?

J’ai principalement parlé de voyage… Mais le voyage c’est la liberté et ça ne peut que vous faire grandir.

Ok merci beaucoup. Et pour finir, quels sont tes réseaux, où peut-on te suivre et éventuellement te contacter au besoin?

Je suis actif principalement sur Instagram, mon compte c’est : @Tom_Delx.

Je vais prochainement démarrer une page Facebook qui est déjà créée et qui est à mon nom : Tom Delcroix

Pour tout contact, ça peut soit être par les réseaux, soit par mail à l’adresse : tdelcroix.pro@gmail.com et sincèrement je suis ouvert à tout le monde alors n’hésitez surtout pas à prendre contact avec moi.

 

En conclusion:

Je tiens personnellement à remercier Tom pour son témoignage pleins de valeurs. J’espère que son récit vous inspirera et vous motivera à passer à l’action. Dites-vous bien que ce qui vous arrive dans la vie n’arrive pas par hasard. Que vous ayez un déclic à un moment donné ou alors que vous ayez un feu ardent qui brûle à l’intérieur de vous… Donnez-vous les moyens d’aller défier vos peurs ! Où se trouvent ces peurs susceptibles de vous faire progresser? En dehors de votre zone de confort ! alors OSEZ.

N’hésite pas à partager cet article afin d’impacter un maximum de personnes.

Abonnez-vous à la newsletter pour être tenu informé des prochaines publications et recevoir des conseils pour passer votre vie au niveau supérieur !

Je veux m'inscrire et revevoir toutes les actualités.

Si cet article vous a plu, que vous soutenez l’initiative, ou encore si vous voulez partager votre expérience alors n’hésitez pas à laisser un commentaire: ça fait toujours plaisir.


Sortir de l'attitude paillasson pour enfin s'affirmer.

  • Paillasson ?

Un paillasson désigne une natte en fibres dures que l’on place devant la porte des appartements ou des maisons afin de s’y essuyer les pieds avant d’entrer.

Clairement le paillasson on s’en sert pour “s’essuyer les pieds” des saletés qui sont sous nos chaussures. Et quand arrive l’heure de s’en débarrasser il ne nous vient pas une larme à l’oeil !

C’est certainement pas à cette image que vous voulez être associé ? Et pourtant c’est ce terme qui est utilisé pour décrire l’attitude réflexe des personnes passives.

Quésaco ?

L’attitude paillasson en question.

C’est l’attitude des personnes qui dans une situation donnée ne s’affirme pas. En effet, elles se posent en victime de leurs peurs et de leurs croyances (lire l’article à ce sujet) et baissent les bras littéralement.

Pour elles – dans leur esprit – le combat est perdu d’avance, il ne vaut pas la peine de s’exprimer. Ce sont les personnes qui souffrent d’une faible confiance en eux et de mésestime personnelle.

Être “paillasson” c’est accepter l’emprise des autres sur soi, subir la domination, renier ses émotions. Pas de vagues et tout le monde est content… sauf le paillasson ! Mais il se garde bien de la faire savoir…

Étude de cas: un exemple d’attitude paillasson.

A  58 ans, Jean est fait figure d’ancien dans son entreprise. Il occupe un poste de commercial qui a fait ses heures de gloire. Mais, il n’a pas su s’adapter aux évolutions techniques et technologiques liées à sa profession. Il est complètement largué lorsqu’on lui parle de nouvelles méthodes de prospection en ligne, marketing digitale: il appartient à une autre génération…

Il n’a pas réagit plus que ça, lorsque les jeunes recrues ont commencé à le surnommer “papi”. Il a même trouvé ça plutôt touchant. Sauf qu’au fur et à mesure, les sous-entendus et moqueries se sont enchainées. Aujourd’hui, il est clairement la risée de tous et ne trouve aucun soutient de la part de sa hiérarchie? Pire, ceux là même qui devraient le “défendre”, y vont de leurs propres plaisanteries.

Jean fait comme si de rien n’était, comme s’il n’entendait rien et s’enferme dans son mutisme pour ne pas entrer en conflit. En conséquence de quoi, il finit par en dormir mal la nuit, va travailler avec la boule au ventre et devient irascible avec ses proches.

Avantage et inconvénient de l’attitude paillasson.

En analysant la situation précédente – ou si vous analysez d’autres cas autour de vous, voire votre propre situation – on peut tirer les conclusions suivantes:

L’attitude passive dite paillasson présente un avantage. Mais lequel? Cette attitude part avant tout d’une volonté de ne pas entrer conflit avec les autres. Il y a au fond une volonté profonde de pacifier une situation donnée. Et les personnes qui arborent cette attitude possèdent en réalité une vraie capacité d’écoute et d’empathie.

Le problème c’est bien évidemment l’excès. Car à force de ne pas réagir le Paillasson finit par ne plus s’écouter lui-même et nier sa réalité d’Être vis-à-vis des autres.

Dès lors, adopter une attitude paillasson ou passive consiste à remettre son pouvoir aux autres ! Non seulement vous ne vous faites pas respecter, mais vous ne vous respectez pas vous-même. Et le tout continu ainsi de s’exercer dans une sorte de cercle vicieux dont il devient de plus en plus difficile de sortir.

 

 

Les conséquences sont non seulement psychologiques mais également physiques, avec le développement d’un état de stress et d’anxiété, de troubles du sommeil… Il y a intérêt et même urgence à agir afin de ne pas rester enfermé dans ce genre d’attitude. Comment faire?

Comment s’en sortir et ne plus être un paillasson ?

En rétablissant l’équilibre sur la balance de la domination pour évoluer vers un comportement assertif.

OSER et reprendre sa juste place dans sa relation avec les autres. Non pas en devenant plus agressif pour compenser, mais en faisant preuve d’assertivité. C’est-à-dire en s’affirmant dans le respect des autres, en établissant un rapport gagnant-gagnant.

Si vous êtes intéressés pour savoir comment Oser dire et faire les choses alors lisez ces articles:

N’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager cet article s’il vous a plu.